•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

École et pandémie : le dilemme d’une élève de l’Essor

Rattrapage du vendredi 14 août 2020
Une fille qui pose devant une caméra.

Maddie Marcoux commencera sa 11e année à l'École secondaire catholique l'Essor, à Tecumseh.

Photo : Gracieuseté de Maddie Marcoux

À quelques semaines de la rentrée, les élèves doivent choisir s'ils veulent aller à l'école physiquement ou suivre des cours virtuels. Comme l'explique Maddie Marcoux, élève en 11e année à l'École secondaire catholique l'Essor, ce choix peut être angoissant.

À une journée de la date limite, Maddie n'a toujours pas pris sa décision.

J'aimerais retourner, mais je me demande si c'est la meilleure chose à faire, dit-elle d’un ton inquiet.

D’une part, elle souligne qu’elle s’est bien adaptée et apprécie la flexibilité offerte par les cours en ligne.

Je peux m'asseoir et faire les travaux, mais ce n’est pas la réalité pour tous les élèves, affirme-t-elle.

Par contre, retourner physiquement en classe lui offre la possibilité de faire des cours de construction, mécanique d’auto et d’arts visuels, des sujets qui ne sont pas enseignés en ligne.

Le nouveau modèle placera aussi les jeunes dans des cohortes de 15 élèves, un nombre qu'elle juge idéal. Dans de plus petits groupes, les jeunes auront plus d’appui de la part des professeurs, explique-t-elle.

Peu importe le modèle de rentrée, elle se dit excitée d'être réunie avec ses amis. Je participe à tellement de clubs et sports, j’ai hâte de savoir comment l’année scolaire va fonctionner, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi