•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Nomination d’un premier sergent d’état-major noir à Windsor

Rattrapage du jeudi 13 août 2020
La nomination du premier sergent issu d'une minorité visible à la police de Windsor.

Le nouveau sergent d'état-major Ed Armstrong, déclare que le Service de police de Windsor s'engage à recruter et à embaucher des agents plus diversifiés, mais que sa promotion est le fruit d'un travail acharné.

Photo : Service de police de Windsor/Twitter

Pour la première fois de son histoire, la police de Windsor, une personne noire accède au grade de sergent d'état-major. Il s'agit d'Ed Armstrong.

Cette nomination survient deux jours après la publication d'un rapport sur le service de police de Windsor et la commission des services policiers de Windsor.

Ed Armstrong est né et a grandi à Windsor, il est entré au service de police de la Ville de Windsor en 1998. Il a occupé plusieurs postes, avant de rejoindre l’Unité des services d’urgence. Il est aussi promu en 2018 au grade de sergent avant d'accéder au poste qu’il occupe aujourd’hui.

C’est le couronnement d’un long cheminement au sein du service de police, affirme Ed Armstrong.

Plusieurs personnes voient en cette promotion un début d’ouverture du Service de police de Windsor aux minorités visibles.

Suzanne Ramage vit à Windsor depuis sa vingtaine. Elle a aujourd’hui 71 ans. Elle ne se souvient d’aucun jour où elle aurait croisé un policier noir dans la ville de Windsor. C'est une bonne nouvelle, croit-elle.

Cette nouvelle est aussi reçue d’une façon plutôt positive chez les personnes issues des communautés immigrantes de Windsor.

À voir la communauté qui habite à Windsor, c’est une minorité quand même visible, on veut que cette situation se reflète aussi dans le corps de la police. C’est l’idéal, estime Audace Ndayishimiye.

Pour d’autres, la promotion d’Ed Armstrong donne l’espoir aux jeunes que la couleur de leur peau n’est plus un frein à leurs ambitions.

Je pense que ça va envoyer à toutes les personnes de la communauté noire que voilà quelqu'un qui vous ressemble qui a pu gravir tous les échelons jusqu’à devenir un sergent d’état-major.

Patrice Muenzi

Les démarches pour la promotion du sergent d’état-major ont commencé en septembre 2019. En tout, 24 candidats étaient en lice et ce nombre a été réduit à 5 dont Ed Armstrong avant le choix final.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi