•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les insectes sont-ils vraiment les aliments du futur?

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Les insectes sont-ils vraiment les aliments du futur?

Rattrapage du mercredi 22 juillet 2020
Un bol de grillons comestibles.

Un bol de grillons comestibles.

Photo : Reuters / Rebecca Cook

La plus grande usine de transformation d'insectes dans le monde sera bientôt installée à London L'entreprise américaine Aspire Food Group sera dans la région à partir du mois du moins prochain. Mais est-ce que l'arrivée d'une telle usine peut accélérer une transition dans notre alimentation? Selon Dominique Bureau, professeur à l'Université de Guelph et spécialisé en nutrition animale, l'effet sera moins important que prévu.

Il souligne que l’arrivée du nouveau produit alimentaire dans la région entraînera un certain engouement et que la consommation d’insecte va augmenter pendant un certain temps.

Toutefois, l'expert indique que la qualité de protéines des insectes n’est pas comparable à celles de la viande ou des légumineuses.

Les grillons acquièrent leurs protéines via les aliments qu'ils consomment, alors ils ne sont pas des créateurs de protéines positives comme les légumineuses, explique-t-il.

De plus, leur coût environnemental laisse à désirer, note le professeur.

Finalement, malgré leurs petites tailles, l’élevage de grillons peut être assez onéreux, et ne vaut pas la peine d’un point de vue économique, poursuit-il.

On a besoin de bâtiment, d'aération, de lumière, d’alimentation. C’est même plus compliqué souvent que d'élever du poulet ou du porc.

Dominique Bureau, professeur à l'Université de Guelph et spécialisé en nutrition animale

Le secteur connaît une certaine expansion, mais beaucoup d'entreprises fermeront dans les prochaines années, estime-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi