•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Analyse : Facebook fait face à un boycottage de grandes entreprises

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Analyse : Facebook fait face à un boycottage de grandes entreprises

Rattrapage du mardi 30 juin 2020
Un homme aux cheveux blancs discute devant un micro au studio 17 de Radio-Canada.

Le professeur de journalisme Jean-Hugues Roy.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Plus de 160 entreprises se sont jointes au mouvement de boycottage d'achat de publicités sur Facebook. Le géant des médias sociaux est accusé de ne pas en faire suffisamment pour modérer les contenus haineux et la désinformation sur sa plateforme.

Selon Jean-Hugues Roy, professeur de journalisme à l'UQAM, l’entreprise de Mark Zuckerberg tire de l’arrière en comparaison avec les autres plateformes de médias sociaux dans ce domaine.

Après l’ajout sur Twitter de mises en garde contre des propos du président américain, le mouvement Black Lives Matter a demandé à Facebook de faire de même. En réponse à son inaction, la ligue anti-diffamation a lancé le mouvement #Non-à-la-haine-pour-les-profits qui demande aux entreprises de suspendre temporairement la publicité sur Facebook.

Étant donné que 98 % des revenus de Facebook sont générés par la vente de publicités, Monsieur Roy estime que ce boycottage fera mal à l’entreprise, surtout à court terme.

Ce mouvement de boycott nous rappelle que si Facebook ne prend pas ses responsabilités, le public, ou le gouvernement va devoir s'en charger, dit-il.

Par contre, vu que les plus grands acheteurs d’annonces, telles que Procter & Gamble, ne se sont pas retirés de la plateforme, il se dit peu inquiet pour le futur de l’entreprise à plus long terme.

Mardi, Facebook a annoncé qu’il allait désormais prioriser les informations qui proviennent de sources fiables et transparentes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi