•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada et le Mexique dans la mire de Washington à l'aube de l'entrée en vigueur de l'ACÉUM

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Le Canada et le Mexique dans la mire de Washington à l'aube de l'entrée en vigueur de l'ACÉUM

Rattrapage du vendredi 19 juin 2020
Les politiciens montrent leur signature respective sur le document.

La vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland, le sous-secrétaire du Mexique pour l'Amérique du Nord, Jesús Seade (centre) et le représentant américain du Commerce Robert Lighthizer posent fièrement à la suite de la signature de l'ACEUM.

Photo : Radio-Canada

Alors que le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique entre en vigueur dans deux semaines, des tensions sont déjà perceptibles entre les partenaires.

Le représentant au commerce des États-Unis a déjà prévenu que le Canada et le Mexique pourraient faire face à des poursuites judiciaires s’ils ne respectent pas les termes de l’accord.

Mathieu Arès, professeur en politique appliquée à l'Université de Sherbrooke, n’est pas surpris de voir une telle mise en garde.

Vu l'intensité du volume de commerce entre les trois pays, et le Canada et les États-Unis en particulier, c’est normal qu’il y ait des secteurs qui accrochent, dit-il.

Il estime toutefois que les menaces de poursuite sont surtout la rhétorique politique.

Selon lui, malgré les querelles, l’ACÉUM aura un grand impact dans plusieurs secteurs du pays, notamment pour les producteurs de lait, dans l’industrie de l’auto, le commerce des intangibles, et l’acier.

Le professeur note que les relations entre les trois pays seront toujours délicates, quelle que soit l’affiliation politique des dirigeants.

30 % de ce qu'on exporte ou importe vient des États-Unis, beaucoup d’emplois en dépendent.

L’expert conclut en affirmant que l’importance du libre échange pour le Canada fera que cet accord sera toujours une priorité absolue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi