•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le racisme, un enjeu discuté dans les milieux de travail aux États-Unis

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Le racisme, un enjeu discuté dans les milieux de travail aux États-Unis

Rattrapage du lundi 15 juin 2020
Des hommes et des femmes d'origines diverses.

Le racisme persiste au sein du marché du travail.

Photo : iStock / digitalskillet

Alors que des manifestations contre l'injustice raciale et les violences policières se poursuivent un peu partout aux États-Unis, certains responsables d'entreprises inscrivent maintenant à leur ordre du jour des discussions sur le racisme et les inégalités qui en découlent.

Lionel Duhorane travaille dans une entreprise à Minneapolis. Selon lui, depuis la mort de George Floyd, les choses bougent comme jamais auparavant.

Depuis, tout le monde veut avoir des conversations. Là où je travaille, il y a le CEO qui organise des conférences téléphoniques hebdomadaires pour discuter de ça, parce qu'on veut trouver une solution, explique-t-il.

Il raconte toutefois que si lui et ses collègues noirs sont contents de voir cette évolution, ils sont sceptiques quant à la sincérité de l'engagement de la direction de leur entreprise.

[Le président] s'est excusé mille fois et a dit : "écoutez, moi je suis prêt à discuter avec vous pour trouver des solutions", rapporte M. Duhorane tout soulignant un certain malaise à l'idée de faire porter à la communauté noire la charge d'orienter les discussions.

On a assez de problèmes avec ce racisme. Pourquoi c'est nous qui devons trouver une solution, dit-il.

Changer le rôle de la police

Plus largement, M. Duhorane voit plutôt d'un bon oeil l'idée de transformer la police en un service plus orienté sur les besoins de la communauté et non seulement pour le maintien de l'ordre, comme proposée par des conseillers municipaux de Minneapolis.

Les Noirs pensent à l'heure actuelle que la police est là uniquement pour les contrôler, déplore-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi