•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

50 ans de CBEF : grandir au Michigan en écoutant la radio en français

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

50 ans de CBEF : grandir au Michigan en écoutant la radio en français

Rattrapage du jeudi 21 mai 2020
Une jeune femme assise devant une bibliothèque.

Claire-Marie Brisson, doctorante en études françaises à l'Université de Virginie et animatrice du balado «The North American Francophone Podcast», est native de Dearborn au Michigan et a grandit en écoutant Radio-Canada Windsor.

Photo : Gracieuseté de Claire-Marie Brisson

En un demi-siècle d'existence, la station de Radio-Canada à Windsor n'a pas eu seulement un impact du côté canadien de la frontière. Elle a aussi accompagné de nombreux francophones et francophiles du Michigan comme Claire-Marie Brisson. Native de Dearborn, cette petite-fille de Québécois raconte qu'elle a grandi en écoutant les émissions de CBEF.

Mon père jouait [CBEF] dans la voiture, [...] et une fois que j’ai eu ma propre voiture [j’écoutais] aussi la chaîne.

Claire-Marie Brisson, doctorante en études françaises à l'Université de Virginie et animatrice du balado « The North American Francophone Podcast »

D'aussi loin qu'elle se souvienne, la radio en français jouait à la maison. C'est son père qui a en fait développé petit cette habitude. Il a 10 ans quand CBEF est créée en 1970.

Il avait des problèmes avec ses camarades de classe. Ils pensaient que c'était quelqu'un qui avait déménagé de Paris à la région métropolitaine de Détroit. Avec Radio-Canada Windsor, ça lui donnait un peu d'encouragements de continuer à préserver la richesse de la langue française, explique-t-elle.

Selon elle, Radio-Canada était comme une autre présence francophone dans le foyer.

C’était important pour mon père et mon grand-père aussi [...] de se souvenir de notre passé.

Claire-Marie Brisson

Elle explique par ailleurs que cette exposition à la radio et à la télévision en français lui a permis d'être confrontée tôt à des idées et à des perspectives qu'elle n'entendait pas ailleurs en anglais.

Plus jeune, évoluant dans des cercles multilingues et multiculturels au Michigan, cela donne lieu aussi à de riches échanges avec des amis.

Je voulais partager la richesse culturelle et linguistique du français avec les autres. Quand j'étais en voiture avec une amie arabe, je jouais la radio en français. On pouvait comparer nos expériences en tant que multilingues, explique-t-elle.

L'avenir de la radio traditionnelle

Aujourd'hui animatrice du balado The North American Francophone Podcast, Claire-Marie Brisson estime que la radio traditionnelle a toujours sa place dans l’univers médiatique.

On veut pas écouter 100% de la musique dans la voiture, estime-t-elle.

Avoir accès à des conversations en français en ondes, ça donne un ami [dans la voiture].

Claire-Marie Brisson

Elle affirme du même coup que la radio est un excellent carburant à discussion.

Claire-Marie Brisson est doctorante en études françaises à l'Université de Virginie à Charlottesville aux États-Unis. Elle s'intéresse tout particulièrement à l'histoire culturelle du Canada français.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi