•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hypocondriaques à l'heure du coronavirus

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Les hypocondriaques à l'heure du coronavirus

Rattrapage du mardi 31 mars 2020
Vieil homme qui tousse.

La fièvre et la toux sont des symptômes de la COVID-19.

Photo : getty images/istockphoto / simonapilolla

La pandémie de la COVID-19 cause de l'anxiété chez plusieurs personnes qui doivent s'isoler présentement chez elles. Cette inquiétude est encore plus prononcée chez les hypocondriaques, un syndrome caractérisé par la peur excessive de tomber malade.

Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue clinicienne et professeure associée à l'Université du Québec à Montréal, explique qu’une certaine anxiété est normale durant une période comme celle-ci. Par contre, si notre comportement devient excessif en réponse à des symptômes somatiques, ça devient problématique.

Selon elle, si la peur d’attraper la COVID-19 nous mène à mal dormir ou cause une telle détresse que notre fonctionnement en est affecté, on peut se dire hypocondriaque.

Pour les personnes angoissées, elle recommande de doser sa consommation médiatique et de se fier à des sources fiables.

Geneviève Beaulieu-Pelletier recommande ceci : essayer de se détendre, faire de la respiration pour aider à diminuer notre niveau d'anxiété et penser à autre chose que simplement le virus.

Si on se sent dépassé par notre anxiété de contracter le virus, on peut toujours se tourner vers un professionnel de la santé mentale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi