•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visages du Sud-Ouest  :  Claude Saizonou

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Visages du Sud-Ouest  :  Claude Saizonou

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Un homme assis derrière son bureau

Béninois d'origine, Claude Saizonou est le président de l'Association des communautés africaines de Windsor.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Nikundana

Dans le cadre du mois de l'histoire des Noirs, Radio-Canada met en lumière des gens du Sud-Ouest qui, chacun dans leur domaine, ont une influence dans la communauté. Portrait de Claude Saizonou, président de l'Association des communautés africaines de Windsor.

C’est parce qu’il est fier d'être africain que Claude Saizonou s’implique activement dans l'intégration des immigrants francophones de Windsor.

Claude Saizonou est né à Porto Novo au Bénin. Il a sillonné l’Afrique de l’Ouest avant d’aller travailler aux États-Unis. Il émigre au Canada en 2002 avec son épouse d’origine sénégalaise.

À un moment, mon épouse et moi, on s’est dit : “pourquoi on ne va pas au Canada? Le Canada parle l’anglais et le français” (...). On aimait notre français dont on ne voulait pas se débarrasser, explique M.Saizonou.

Il rejoint en 2015 l'Association des communautés africaines de Windsor (ACOW). L’organisme servait à l’origine de point d’échange et de réconfort entre immigrants africains traumatisés par des conflits armés. Son objectif est de transformer l’association pour en faire une institution plus utile aux communautés.

C’était la période où il y avait plein de réfugiés d’un peu partout d’Afrique(...) dépaysés , déboussolés par des atrocités qu’ils ont rencontrées dans leur vie(...) il fallait quand même créer des activités ou bien une sorte de famille, pour que les gens puissent se retrouver et partager quelque chose , qui au moins peut les rassembler, leur donner encore espoir , qu’il y avait quelque chose encore qu’on pouvait faire pour vivre ensemble.

Claude Saizonou, qui est actuellement président de l’ACOW

M. Saizonou tente depuis cinq ans de positionner l'ACOW comme un organisme incontournable dans le processus d'intégration des immigrants africains.

Quand des familles qui viennent d’Afrique et qui ne connaissent pas encore le système canadien, nous intervenons, précise-t-il .

Il est confiant que les communautés francophones ont un bel avenir dans le Sud-Ouest de l’Ontario.

Quand vous voyez plus de francophones africains que d’anglophones dans une zone qui est presque à domination anglophone, ça veut dire qu’il y a quelque chose qui se passe positivement, conclut-il.

La série de portraits de francophones noirs que nous présentons tout au long du mois de février se veut évolutive et inclusive. Nous invitons donc le public à nous diriger vers d'autres personnalités incontournables des communautés noires et africaines de la région pour que nous puissions partager leurs expériences avec le plus grand nombre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi