•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visages du Sud-Ouest :  Arielle Kayabaga

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Visages du Sud-Ouest :  Arielle Kayabaga

Rattrapage du lundi 10 février 2020
Une femme fait face à l'objectif avec les bras croisés.

Arielle Kayabaga, mère monoparentale et originaire du Burundi, est la première femme noire à être élue conseillère municipale à London.

Photo : Gracieuseté de Arielle Kayabaga

Dans le cadre du mois de l'histoire des Noirs, Radio-Canada met en lumière des gens du Sud-Ouest qui, chacun dans leur domaine, ont une influence dans la communauté. Portrait d'Arielle Kayabaga, la première conseillère municipale noire de London.

Quand on demande à Arielle Kayabaga quelles sont ses qualités, elle répond sans hésiter J'aime les gens. Les gens me tiennent à cœur et la réussite des gens me tient à cœur aussi. Et c’est sans doute cette approche qui lui a valu d’être élue conseillère municipale du quartier 13 de London à l’âge de 28 ans face à sept hommes.

On avait une campagne pas mal mouvementée. [...] J’étais la plus jeune et la seule femme. Mais les gens m’ont fait confiance et m’ont élue, se rappelle-t-elle.

Avec cette victoire majeure, Mme Kayabaga a rejoint le club très restreint des femmes issues de l’immigration qui sont parvenues à percer en politique au Canada. Elle-même d’origine burundaise, elle a quitté son pays au début des années 2000 avec sa famille pour s’installer au Canada. C’est après des études de sciences politiques et quelques années de travail, qu'elle a décidé de se lancer en politique active.

Des obstacles à surmonter

La carrière de politicienne n’est pas sans défi, constate-t-elle.

L’intégration n’est pas toujours facile, surtout quand tu es la première femme noire à être élue. Il y a des barrières que l’on doit passer, mais avec le temps on s'habitue, j’espère que je ne serai pas la dernière.

Arielle Kayabaga, conseillère du quartier 13 à London

Pour cette maman d’un enfant de 10 ans, il est notamment difficile de concilier travail et famille. Mais quoi qu’il arrive, elle fait face à l’adversité et puise son inspiration dans les femmes qui ont tracé la voie avant elle.

Toutes les femmes noires, qui travaillent fort, qui ne sont pas en politique, ma mère aussi je peux l’inclure, qui ont franchi, et qui continuent à franchir des barrières, m’inspirent beaucoup , déclare-t-elle.

La série de portraits de francophones noirs que nous présentons tout au long du mois de février se veut évolutive et inclusive. Nous invitons donc le public à nous diriger vers d'autres personnalités incontournables des communautés noires et africaines de la région pour que nous puissions partager leurs expériences avec le plus grand nombre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi