•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expliquer l’Amérique française aux Américains

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Expliquer l’Amérique française aux Américains

Rattrapage du mardi 28 janvier 2020
Logo du balado avec 4 traits épais formant un carré. À côté, on peut lire en anglais le balado francophone nord-américain animé en anglais par Claire-Marie Brisson.

Claire-Marie Brisson est originaire de Dearborn, en banlieue de Détroit au Michigan. Elle a conçu et anime en anglais un balado sur l'histoire francophone en Amérique du Nord.

Photo : Gracieuseté de Claire-Marie Brisson

Une francophone native de Dearborn, au Michigan, anime depuis novembre dernier un balado qui a pour objectif de faire connaître l'histoire de l'Amérique française aux Américains.

À son arrivée aux études postsecondaires, Claire-Marie Brisson dit avoir été surprise que ses cours de français à l’Université du Michigan et à l’Université Wayne State, à Détroit, se concentrent essentiellement sur la France.

Il y a un vrai manque aux États-Unis dans l’étude [...] du Canada et des Canadiens français

Claire-Marie Brisson, doctorante en études françaises à l’Université de Virginie, et animatrice du balado The North American Francophone Podcast.

C’est avec ce constat qu’elle a décidé d’étudier jusqu’au doctorat en études françaises et qu’elle a créé le balado The North American Francophone Podcast sur l’Amérique française l’automne dernier.

Je veux accroître la sensibilisation transnationale [...] dans le milieu des balados, indique-t-elle.

Elle cite en exemple l’histoire méconnue des francophones près de Walla Walla, dans l’état de Washington. À l'origine, c'étaitent des voyageurs Canadiens français qui sont venus du Manitoba et qui ont fondé Frenchtown dans le deuxième quart du XIXe siècle.

Elle dit que son but est aussi de souligner que l’Amérique, ça parle plusieurs langues.

Une francophone de Détroit

Le grand-père de Claire-Marie Brisson a déménagé à Détroit dans les années 60 pour travailler dans l’industrie automobile, mais il n’a pas perdu son français pour autant.

C’était très important pour mon grand-père et mon père de continuer à parler en français tous les jours

Claire-Marie Brisson

Elle dit parler principalement en français avec son père dans la maison familiale à Dearborn.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi