•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté universitaire de Windsor en deuil

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

La communauté universitaire de Windsor en deuil

Rattrapage du jeudi 9 janvier 2020
Façade de l'édifice d'accueil de l'Université de Windsor.

Parmis les victimes de l'écrasement du vol PS-752 près de Téhéran, figuraient quelques étudiants de l'Université de Windsor.

Photo :  CBC / Jonathan Pinto

Cinq passagers du vol PS752 résidaient à Windsor, et parmi eux, certains étudiaient à l'Université de Windsor.

C’est un drame qui laisse une vide important dans les départements de sciences et génie, auxquels étaient inscrits certains des disparus.

Pour Suzanne Filion, psychologue clinicienne et vice-présidente de l'Hôpital général de Hawkesbury, le fait qu’il y ait autant de décès au sein de la même communauté affecte davantage les gens.

Ça a un impact personnel et professionnel par rapport à tout ce qui entoure cette tragédie.

Suzanne Filion, psychologue clinicienne, et vice-présidente de l'Hôpital général de Hawkesbury

Elle explique que les premiers jours de deuil se traduisent souvent par un état de choc.

Le sommeil est souvent perturbé [...] on peut être irritable, frustré, avec beaucoup d’incrédulité.

Suzanne Filion
Suzanne Filion est assise devant un micro dans un studio de radio

La psychologue Suzanne Filion

Photo : Radio-Canada

Le tout est conjugué à une situation qui est difficile à comprendre, en raison des nombreuses questions sans réponse entourant les événements.

Le fait de ne pas avoir toutes les réponses, ça empêche un deuil normal de se produire , affirme-t-elle.

Le défi des différences culturelles

Dans les cercles d’étudiants internationaux, une multitude de cultures se côtoient. Il y a aussi une pluralité dans l’expression du deuil.

C’est peut-être aussi [une] opportunité d’apprendre sur les autres cultures et de savoir comment on peut davantage les appuyer.

Suzanne Filion

Une cérémonie pour rendre hommage aux victimes est prévue vendredi à 13 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi