•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chorale du Tricentenaire de Windsor-Essex tire sa révérence

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

La chorale du Tricentenaire de Windsor-Essex tire sa révérence

Rattrapage du mardi 3 décembre 2019
Une femme souriante aux cheveux courts porte un col roulé et une chaîne et des petites boucles d'oreilles.

Pauline Morais de Windsor, ancienne directrice de la chorale du Tricentenaire.

Photo : Radio-Canada / Lisette Leboeuf

Une page d'histoire se tourne pour la chorale du Tricentenaire du Sud-Ouest alors que les membres et l'exécutif ont décidé de dissoudre l'organisme à but non lucratif.

Cela faisait 20 ans que l'ensemble présentait des concerts dans la région de Windsor-Essex et même de Détroit.

Parmi les raisons invoquées pour expliquer sa dissolution : la paperasse, le recrutement, le vieillissement et de nouveaux projets pour certains membres.

Plusieurs d'entre eux faisaient pourtant partie de la chorale depuis le tout début lorsque Paul Chauvin avait mis sur pied cette initiative en prévision des fêtes du Tricentenaire.

Lorsque Pauline Morais, directrice de la chorale depuis 19 ans, lui a appris la nouvelle, M. Chauvin s'est dit très reconnaissant et fier de la contribution de la chorale à la communauté, souligne-t-elle.

Il dit merci infiniment parce qu'on n'aurait jamais pensé que la chorale aurait duré au-delà des fêtes du Tricentenaire, des célébrations, et voilà qu'elle a duré pendant 20 ans.

Pour Pauline Morais, diriger cette chorale a été l'une des plus belles expériences de sa vie.

On est devenu vraiment une grande famille et là c'est difficile parce que là on ne se voit plus. C'était vraiment un moment de rassemblement, de socialisation en français. On a beaucoup rit ensemble et on a beaucoup chanté. Puis pour plusieurs d'entre eux, le chant qu'on faisait leur a permis de passer à travers des moments très difficiles dans leur vie. Et la musique était vraiment un instrument qui venait rassembler et donner courage et force à plusieurs gens.

Pour que la communauté se souvienne toujours de cette chorale, une tuile commémorative portant le nom de l'ensemble musical sera installée sur la toiture de l'église Assomption. Un arbre sera aussi planté au bord de la rivière Détroit et des bourses seront remises à des élèves de la région.

Mais si la chorale du Tricentenaire est désormais de l'histoire ancienne, la porte est toujours ouverte pour ressusciter un autre petit groupe musical, conclut l'ancienne directrice de la chorale,

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi