•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison Duff-Bâby sera accessible au public

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

La maison Duff-Bâby sera accessible au public

Rattrapage du mardi 7 janvier 2020
Vieille maison avec des déclins et quatre fenêtres au toît et un drapeau britannique qui flotte devant la porte d'entrée.

La maison Duff-Bâby sera maintenant accessible au public toute l'année. Construit en 1798, l'édifice est la plus vieille construction en Ontario à l'ouest de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Cordeau

La plus vieille maison en Ontario à l'ouest de Toronto pourra être ouverte à l'année au public pour des visites guidées.

C’est ce qu’a décidé le Conseil municipal de Windsor hier soir en mandatant la ville de louer le rez-de-chaussée au propriétaire actuel, la Fiducie du patrimoine ontarien.

Fruit de plusieurs années de militantisme de la part de Les Amis Duff-Bâby, un groupe formé de citoyens, la maison patrimoniale du quartier Sandwich sera ouverte à l’année pour accueillir des visiteurs.

Construite en 1798 par un marchand de fourrure écossais Alexander Duff, puis achetée par l’homme d’affaires francophone Jacques Bâby en 1807, la maison Duff-Bâby a été le lieu de la dernière rencontre entre le grand chef Tecumseh avec ses alliés britanniques avant qu’il ne soit tué quelques jours plus tard à la bataille de la rivière Thames le 5 octobre 1813, dans le théâtre de la Guerre de 1812.

Depuis son achat en 1986 par la Fiducie du patrimoine ontarien, la maison abritait des bureaux du ministère de la Culture et de la Citoyenneté de l’Ontario.

Les Amis Duff-Bâby avaient accès à l’édifice entre 3 et 4 fois par année pour y organiser des tours guidés.

Pour l’artiste franco-ontarienne Linda Renaud-Fisher, qui réside dans le quartier, il était nécessaire que la Ville rende la maison plus accessible au public.

Je trouve que c’est important de connaître notre histoire, et de promouvoir l’histoire

Linda Renaud-Fisher, artiste franco-ontarienne et résidente du quartier Sandwich
Linda Renaud-Fisher pose dans son atelier du centre-ville de Windsor.

Linda Renaud-Fisher a grandi et a vécu dans le quartier du Vieux Sandwich, à Windsor. Elle fait partie des signataires d'une pétition qui demandait à la Ville de louer le rez-de-chaussée de la maison Duff-Bâby pour la rendre plus accessible au public.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Un premier pas vers un futur musée?

Selon David Garlick, vice-président de Les Amis Duff-Bâby, il n’est pas question pour le moment de faire un musée permanent, mais seulement d’ouvrir la maison aux citoyens.

Il dit cependant souhaiter qu’éventuellement, l’édifice puisse être transformé en musée.

Nous souhaitons un jour avoir accès à toute la maison [Duff-Bâby]

David Garlick, vice-président de Les Amis Duff-Bâby
Personne avec lunettes et chemise et petit ruban épinglé sur sa chemise.

David Garlick, vice-président du groupe de bénévoles Les Amis Duff-Bâby et directeur d'école à la retraite.

Photo :  CBC / Dale Molnar

David Garlick explique que des collectes de fonds seront organisées pour acheter du mobilier d’époque.

Nous voulons que [la salle à manger] ressemble à ce qu’elle ressemblait en 1813

David Garlick

L'administration municipale prévoit un coût d'environ 33 000 $ par année pour lancer ce projet, le loyer constituant la majeure partie de cette dépense.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi