Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du mercredi 14 août 2019

Les communautés LGBT+ divisées par la montée des extrêmes

Publié le

Gros plan sur des doigts en V avec à l'arrière le drapeau LGBT.
Festivités de la fierté pour les communautés LGBT+.   Photo : The Canadian Press / Mark Blinch

Une lettre ouverte publiée dans La Presse+ ce matin dénonce la montée de l'extrême gauche et des propos haineux au sein même des communautés LGBT+. L'un des signataires, l'auteur Jean-Sébastien Bourré, explique le problème.

« On devrait se serrer les coudes et s’entraider dans nos combats », affirme l’auteur du livre Transition : évolution du mouvement trans et de ses revendications et de transition – une quête de soi.

La montée des extrêmes dans la population se reflète aussi au sein des communautés LGBT+.

« Les gens qui ne sont pas en accord avec certaines choses dans nos communautés, on se fait automatiquement insulter », dénonce Jean-Sébastien Bourré.

« Il y a quelque chose de très insidieux qu’on voit depuis quelques années où, si on est un homme gai blanc, il est malvenu de parler. Il faut laisser une place aux personnes racisées, comme si tout était gagné pour l’homme blanc, alors que c’est le même combat pour tout le monde », ajoute-t-il.

Ce que critique surtout le cosignataire de la lettre ouverte, c’est toutefois qu'on ait refusé la présence de François Legault au défilé de la Fierté.

« J’ai l’impression que les jeunes ne connaissent pas l’histoire de nos mouvements, qu’ils ne savent pas à quel point ça a été pénible pour les plus vieux gais ou trans. [...] Qu’on refuse un premier ministre parce qu’on n’est pas d’accord avec quelques petites choses ou qu’on pense qu’il est telle chose... Je pense que c’est malvenu de faire autant d'amalgames. On veut avoir les politiciens de notre côté pour que les choses continuent d’avancer », explique-t-il.


Jean-Sébastien Bourré insiste : tous et toutes sont les bienvenus au défilé de Fierté Montréal.

Chargement en cours