Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du lundi 5 août 2019

Les scarabées japonais donnent des maux de tête aux Montréalais

Publié le

Un scarabée japonais à la carapace cuivrée sur une feuille
Un scarabée japonais   Photo : Radio-Canada / Eugénie Émond

Les Montréalais au pouce vert ne sont pas au bout de leur peine cet été, car une autre espèce envahissante fait des ravages sur la flore du Québec : le scarabée japonais. Jacques Brodeur, professeur au Département de biologie de l'Université de Montréal, dresse le portrait de cet insecte que l'on connaît surtout pour sa larve, le ver blanc.

Arrivé au Canada par accident au début des années 1900, le scarabée japonais sème la terreur dans les jardins des Montréalais ainsi que dans leurs parcs.

« Il y a eu des cas spectaculaires dans le nord de Montréal, il y a quelques années, où une pelouse a été ravagée entièrement en quelques jours par les vers blancs », raconte Jacques Brodeur.

Le scarabée japonais se nourrit pas exclusivement de pelouse, mais aussi d’environ 400 autres espèces de plantes.

Peu de moyens efficaces existent pour le contrôler : « Il est arrivé du Japon sans ses prédateurs, ses virus, ses bactéries. Il a eu le champ libre. Ses populations explosent », indique Jacques Brodeur.

Et, comble de malheur, cette année, les conditions météorologiques ont été favorables à la prolifération du scarabée japonais.

« La neige est un excellent isolant pour les insectes qui hivernent dans le sol. La survie hivernale du scarabée japonais cette année a probablement été nettement supérieure [qu’en temps normal] », souligne le spécialiste..

En dehors de la cour des Montréalais, les agriculteurs, eux, vivent encore plus difficilement la présence du scarabée japonais. Les dommages sont encore plus importants pour les producteurs de petits fruits (comme les bleuets).

Comment se prémunir contre les scarabées japonais?

  • Les aspirer avec un aspirateur
  • Les congeler
  • Les écraser avec ses doigts
  • Utiliser des biopesticides
  • Installer des pièges contenant des phéromones de femelles
  • Recouvrir ses cultures avec des filets

Chargement en cours