Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du jeudi 25 juillet 2019

Fêter les 100 ans des autobus de la STM en balados

Publié le

Le GM devant un Nova Bus contemporain.
Un ancien autobus de la Société de transport de Montréal; ce véhicule GM date de 1983.   Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

En novembre 1919, la Montréal Tramway's Company, devenue plus tard la Société de transport de Montréal (STM), mettait sur pied le premier service de transport collectif par autobus de la métropole. Pour souligner ce 100e anniversaire, la STM propose une série d'activités, dont des balados permettant de découvrir Montréal en autobus. Benoît Clairoux, historien et conseiller en affaires publiques de la STM, nous explique la démarche.

À l’époque, deux camions de la compagnie White ont été transformés en bus, ce qui a contribué à créer la première ligne d’autobus de Montréal, sur la rue Bridge. C’était l’initiative de la Montréal Tramway’s Company, déjà très présente dans le paysage montréalais.

« L’entreprise n'exploitait que des tramways. Lorsqu’on est arrivé avec des autobus, on a continué à l’appeler la compagnie des tramways. C’était même écrit "tramway" sur le devant des autobus. Ce n’était pas prévu, à l’époque, que les bus allaient supplanter les tramways », raconte Benoît Clairoux.

Même si l’autobus offrait plus de flexibilité que le tramway en pouvant circuler sur un territoire plus vaste, son adoption auprès de la société et de la compagnie n’a pas été immédiate.

« Ça a pris un peu de temps avant que les autobus soient de bonne qualité. Les premiers modèles ne duraient pas très longtemps. Après sept ou huit ans maximum, il fallait les retirer du service. Aujourd’hui, après 15 ou 16 ans, ils sont encore utilisables », souligne-t-il.

Puis, des années 1952 à 1959, les tramways ont été retirés de la circulation. La compagnie est devenue la Société de transport de la communauté urbaine de Montréal (STCUM), puis, finalement, la STM.

C’est le type d’information qu’on peut trouver dans les balados qu’a créés la STM pour souligner le 100e anniversaire des autobus de son réseau. Les lignes 55, 125 et 24 – des circuits importants dans la vie des Montréalais aujourd’hui – ont été ciblées par la société de transport.

Outre un volet historique, la parole a aussi été donnée aux chauffeurs de ces lignes : « Ils connaissent leur ligne d’autobus, dit Benoît Clairoux. Ce sont eux qui font les trajets au quotidien. On a donné l'occasion aux chauffeurs de parler de leur ligne, de leur expérience et de certaines anecdotes survenues [dans] le bus. »

Dans les prochains mois, la STM compte publier un livre consacré exclusivement aux autobus de la société de transport.

Chargement en cours