Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du vendredi 12 juillet 2019

Les défis d'une scène extérieure pour La soirée est (encore) jeune

Publié le

Les trois hommes sourient, deux regardent la caméra.
Olivier Niquet, Jean-Philippe Wauthier et Jean-Sébastien Girard   Photo : Radio-Canada

Leur humour caustique et leur sens de la répartie incontestable font leur réputation à l'émission La soirée est (encore) jeune. Malgré la relâche estivale, ils nous préparent un spectacle sur la scène principale du Festival Juste pour rire. Deux membres du trio, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet, discutent des défis auxquels ils font face.

Même si Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet ont prouvé à maintes reprises qu’ils peuvent divertir une foule, mettre sur pied un spectacle d’humour est un autre défi.

« [La soirée est (encore) jeune], c’est une émission d’initiés. En même temps, on ne veut pas devenir complètement générique pour pas que les fans se demandent ce que c’est, ce show-là. Il y a aussi l’enjeu d’une grande scène extérieure. On n’a jamais fait ça. Notre metteure en scène, Brigitte Poupart, nous explique que ce sont des enjeux différents, que le temps d’attention est vraiment minime. Il paraît que c’est cinq minutes à l’extérieur avant que les gens décrochent », explique Jean-Sébastien Girard.

Leur spectacle extérieur ne se présentera toutefois pas dans la même formule que l’on connaît de leur émission de fin de semaine.

« On ne pourra pas faire de chroniques de 15 minutes comme on est habitués de le faire », précise Olivier Niquet.

De la musique, des monologues, des chroniques… Il s’agit plutôt d’un spectacle en version bonifiée de leur émission de radio.

« On va jouer beaucoup sur l’opposition entre Olivier et moi. On a un rapport complètement différent à cet événement-là. Olivier, dans la vie, il est juste : “Ça ne me dérange pas." Il n’est pas content de ce show-là, il n’est pas fâché de ce show-là. Ça a lieu, c’est correct. Moi, je le voulais, je suis content, je suis excité. Je m’endors le soir en imaginant une grande foule, des musiciens. [...] Moi je réalise le rêve de ma vie, je veux des feux d’artifice, des danseurs, des changements de costume », indique Jean-Sébastien Girard.

Ils pourront aussi compter sur une belle brochette d’invités : Louis-José Houde, François Bellefeuille, Coco Béliveau, Jean-François Provençal, Charles Beauchesne, Louise DesChâtelets, Mononc’ Serge et d’autres.

S’il aime faire rire les gens, Jean-Sébastien Girard ne compte pas à court terme se lancer dans l’humour.

« Ce qu’on fait à La soirée, c’est vraiment unique. J’ai déjà fait des [micros ouverts], présenté du matériel dans les bars. Mais on a beaucoup d’appui à La soirée, notamment avec Jean-Philippe Wauthier. Quand notre blague n’est pas bonne, notre public à nous va nous huer, il y a des codes. Quand je me retrouve devant un public qui ne me connaît pas, je suis déstabilisé », explique-t-il.

La (presque) 500e de La soirée est (encore) jeune sera présentée le 19 juillet à 21 h au Festival Juste pour rire.

Chargement en cours