Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du jeudi 4 juillet 2019

FIJM : Matt Holubowski à l’aube du plus grand spectacle de sa vie

Publié le

Un homme aux yeux bleu et habillé de noir parle devant le micro orange d'ICI Première.
L'auteur-compositeur-interprète Matt Holubowski.   Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Seulement quatre ans après avoir investi le Festival international de jazz de Montréal (FIJM) pour la première fois, l'auteur-compositeur-interprète Matt Holubowski y retourne samedi, mais cette fois-ci pour clore les festivités de ce 40e Festival.

« En 2018, j’ai passé la moitié de l’année en Europe. On a fait beaucoup de spectacles dans des formules complètement différentes. Des fois, je me lève le matin, j’y pense et je me dis : “C’est quand même un rêve que je vis” », raconte Matt Holubowski.

C’est toutefois cette dernière tournée qui l’a épuisé l’année dernière, le poussant à prendre une pause de la scène pour se concentrer plutôt sur la composition. Plusieurs mois plus tard, Matt Holubowski remontera finalement sur les planches pour ce qu’il qualifie être « le plus gros spectacle de [sa] vie ».

Samedi, des dizaines de milliers de personnes seront réunies sur la place des Festivals pour le voir en prestation. Une grande visibilité pour lui et son groupe.

« Ça va prendre de la place. Ça va faire du bruit, prévient-il. [...] La formule, normalement, c’est moi à la guitare, une autre guitare, un violoncelle, une basse et une [batterie]. Là, on ajoute le violon, l’alto, le synthétiseur et le cor français. Il va y avoir plein de pédales, ça va être [étrange] », indique-t-il.

Le spectacle de clôture du Festival international de jazz de Montréal se déroule le 6 juillet prochain à 21 h 30 à la place des Festivals.

Chargement en cours