Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du mercredi 26 juin 2019

Montréal se met en mode judo

Publié le

Un homme costaud parle devant un micro orange.
Le judoka Nicolas Gill.   Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Dans les prochaines semaines, Montréal sera l'hôte de deux événements majeurs de judo : la Coupe Canada de judo et le Grand Prix de judo de Montréal. Les meilleurs judokas de la planète se rendront dans la métropole en grande partie grâce au travail de Nicolas Gill, judoka médaillé olympique et, surtout, directeur général de Judo Canada.

De 50 à 60 pays seront représentés au Grand Prix de judo de Montréal, qui se tiendra du 5 au 7 juillet.

« C’est le plus grand événement de judo au Québec depuis les Jeux olympiques de 1976, et le plus grand événement de judo au Canada depuis les championnats du monde de 1993 », indique Nicolas Gill.

Un test pour la fédération de judo du Canada

La présence du Grand Prix de judo à Montréal est une première étape pour l’organisation dans sa volonté de faire connaître le judo au pays. Elle espère réussir son pari et parvenir à recevoir dans le futur des événements de plus grande envergure, tel un championnat du monde de judo.

Nicolas Gill doit toutefois relever un important défi : vendre des billets.

« Au judo, on est habitué d’être devant des estrades vides, au Canada comme dans d’autres pays. On a une bonne population de fans de judokas à Montréal. On est déjà à près de 60 % de billets vendus. On espère se rendre encore plus loin », explique-t-il.

Montréal reste aussi une ville inconnue dans le monde du judo : « Peu de personnes connaissent nos installations. On a un des plus beaux centres en Amérique. C’est de classe mondiale. [...] On va espérer que ça laisse une image positive aux grands [athlètes] à l’international », dit-il.

L’équipe canadienne a souvent été l’histoire d’un seul homme : Nicolas Gill. Aujourd’hui, c’est différent. Quelque 30 000 personnes pratiquent le judo et 23 000 sont membres de la fédération de judo du Canada.

Chargement en cours