•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le climat de Montréal pourrait ressembler à celui de Cincinnati en 2050

La matinale d’été

Avec Maxime Coutié

Le climat de Montréal pourrait ressembler à celui de Cincinnati en 2050

Audio fil du vendredi 16 août 2019
Le soleil se reflète sur les fenêtres d'un immeuble à plusieurs étages lors d'une journée d'été ou le ciel est complètement dégagé.

Le soleil frappe sur un immeuble du centre-ville de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Plus tôt cet été, le Courrier international publiait un texte sur ces villes où il fera extrêmement chaud (Nouvelle fenêtre). En 2050, le climat de Londres pourrait ressembler à celui de Barcelone, et celui de Zurich, à celui de Milan. Montréal serait également touchée. Le mercure dans la métropole pourrait rejoindre celui que connaît la ville américaine Cincinnati. Nathalie Cloutier résume la situation.

Une étude menée par l'École polytechnique fédérale de Zurich dresse un portrait accablant du réchauffement climatique dans le monde. Près de 8 villes sur 10 connaîtront une évolution radicale de leur climat.

« Ce sont surtout dans les villes du Nord ou de l’hémisphère Nord que les effets vont se faire sentir davantage », explique Nathalie Cloutier.

Le climat à Montréal en 2050

Une augmentation de 5,7 degrés Celsius durant les mois d’été
Une augmentation de 5,3 degrés Celsius durant les mois d’hiver

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi