•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Catherine Ethier et « la petite gêne » que la SQ ne s'est pas gardée

La matinale d’été

Avec Maxime Coutié

Catherine Ethier et « la petite gêne » que la SQ ne s'est pas gardée

Audio fil du jeudi 1 août 2019
Une femme présente un livre de «frisson» à la caméra.

L'humoriste Catherine Ethier.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Pour sa chronique hebdomadaire, l'humoriste Catherine Ethier fait choisir un mot à l'aveugle dans un livre à l'animateur Maxime Coutié. Elle bâtit son billet d'humeur de la semaine suivante autour de ce mot. Aujourd'hui, elle s'est penchée sur le mot « petite ».

« Là où le mot “petite” scintille le plus de ses mille feux de rubis, c’est dans l’expression “la petite gêne“. [...] Eh bien, cette petite gêne ne semble hélas pas faire partie du nouveau plan de communication de la Sûreté du Québec sur les réseaux sociaux. »

À la demande de Catherine Ethier, l’animateur Maxime Coutié a posé son doigt au hasard sur une page d'un livre de la série Frissons. C’est le mot « vide » qui est retenu pour faire l’objet de la prochaine chronique de l’humoriste, mercredi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi