Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du lundi 22 juillet 2019

La petite histoire du prestigieux Château Montebello

Publié le

Photo du Château Montebello à Montebello
Le Château Montebello à Montebello   Photo : La Presse canadienne

À défaut d'avoir de véritables châteaux comme en Europe, le Québec regorge toutefois d'hôtels à l'architecture distinguée. C'est le cas du Château Montebello, en Outaouais. Myriam Wojcik s'est intéressée à son histoire.

Qu’ont en commun Le Château Frontenac, Le Manoir Richelieu et Le Château Montebello? Ce sont tous des hôtels de prestige qui ont été construits par des compagnies maritimes ou ferroviaires.

  • Le Château Frontenac, construit en 1893 par le Canadien Pacifique
  • Le Manoir Richelieu, construit en 1899 par la Richelieu and Ontario Navigation Company
  • Le Château Montebello, construit en 1930 par le club privé Seigniory Club en partenariat avec le Canadien Pacifique

Le Château Montebello n’a pas toujours porté ce nom. À sa construction, on l'appelait le Log Château, mais il a porté officiellement le nom de Lucerne-in-Quebec jusqu’en 1933. Ensuite, il a adopté le titre de Seigniory Club, réservé à une clientèle privée et prestigieuse. Le nom qu’on lui connaît aujourd’hui est arrivé seulement en 1970, de même que sa vocation d’hôtel public.

Un lieu prestigieux

Le Château Montebello n’a pas été construit par hasard à cet emplacement en Outaouais. Il a été érigé sur la terre des Papineau, que Joseph Papineau possédait dès 1802. Le site a été repris par son célèbre fils, Louis-Joseph Papineau, quelques années plus tard, qui y a construit son manoir, le Manoir-Papineau.

Le promoteur américain Harold Saddlemire en est ensuite devenu le propriétaire. Il rêvait d’y établir un réseau de clubs privés de chasse et pêche pour les Américains les plus fortunés. Il a donc créé le Seigniory Club.

Une architecture distinguée

Contrairement au Château Frontenac et au Manoir Richelieu, Le Château Montebello est construit en bois rond. La propriétaire étant une compagnie ferroviaire, la construction d’une nouvelle gare à Montebello a permis d’importer par cette voie les matériaux en provenance des États-Unis et de la Colombie-Britannique. Quatorze mille billots de chêne rouge ont été nécessaires pour sa construction. La touche scandinave lui a été donnée par le Finlandais Victor Nymark.

Construit en trois mois, un temps record, le bâtiment a été inauguré le 1er juillet 1930. À l'époque, il s'agissait de la plus grande construction en rondins au monde.

Le lieu étant réservé à une clientèle exclusivement anglophone, les habitants de Montebello n’ont pas pu profiter immédiatement de son arrivée. Il fallait absolument parler anglais pour y être embauché. C’est d’ailleurs ce qui a contribué au bilinguisme de la région au fil des années.

Référence : Robert Delorme, Seigniory Club - L'étonnante saga d'une dynastie familiale à un richissime club privé : essai, Montebello, Québec : Société historique Louis-Joseph-Papineau, 2017

Chargement en cours