•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La matinale d’été

Avec Maxime Coutié

Catherine Ethier ou l'art de signer un billet d'humeur sur le mot « perçoivent »

Audio fil du mercredi 10 juillet 2019
Une femme avec les yeux fermés tient un livre biographique de René Angélil.

La chroniqueuse Catherine Ethier.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Pour sa chronique hebdomadaire, l'humoriste Catherine Ethier fait choisir un mot à l'aveugle dans un livre à l'animateur Maxime Coutié. Elle bâtit son billet d'humeur autour de ce mot pour la semaine suivante. Aujourd'hui, elle s'est penchée sur le mot « perçoivent ».

« Oh oui! Lorsqu’il est question de percevoir, tout est dans le frisson qui nous parcourt la chute de reins, comme quand Revenu Québec perçoit la présence de trois cents noires dans les craques de mon vieux futon moutarde. Les feelings sont affûtés rares, les yeux s’injectent de sang et la petite paume tendue en ma direction ne repartira pas sans son screening et une petite tranche de mon rein. »

À la demande de Catherine Ethier, l’animateur Maxime Coutié a posé son doigt dans le livre biographique de René Angelil. C’est le mot « québécois » qui est retenu pour faire l’objet de la prochaine chronique de l’humoriste, mercredi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi