Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du lundi 8 juillet 2019

Plier, assembler, coller, répéter : la délicate passion de Karine Demers

Publié le

Une femme habillée de noir déplace des œuvres d'art dans un studio.
L'artiste Karine Demers devant deux de ses œuvres.   Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Karine Demers plie, replie, assemble et colle des morceaux de papier toute la journée. C'est de cette façon qu'elle construit ses œuvres d'art, tantôt des sculptures, tantôt des collages avec du relief. L'artiste a ouvert les portes de son studio de la rue Masson à la chroniqueuse Evelyne Charuest de La matinale d'été.

Une femme, vêtue de noir, assise à un bureau est en train de rire.
L'artiste Karine Demers Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

« C’est un coup de foudre avec un papier ou des coloris de papier qui me partent sur des œuvres ou une série », indique Karine Demers.

Un panier tissé en osier est rempli de feuilles colorées prêtes à être pliées.
Un panier rempli de papiers dans le studio de Karine Demers Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Des papiers mats, lisses ou colorés, des magazines, des cartes du monde… Karine Demers utilise toutes sortes de motifs pour s’exprimer. Dernièrement, elle utilise le papier de la brochure du Théâtre Denise-Pelletier.

Deux femmes transportent des œuvres d'art dans un atelier blanc.
L'artiste Karine Demers, en compagnie de la chroniqueuse culturelle Evelyne Charuest Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Celle qui aime donner une seconde vie au papier s’est aussi offert une deuxième chance dans la vie. Bien qu’elle ait étudié en art et en design pour s’orienter vers le dessin technique, elle a laissé sa carrière, du jour au lendemain, pour se consacrer à temps plein à son art.

Une femme assise à son bureau pige dans une pile de papiers.
L'artiste Karine Demers Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Espace à aire ouverte, lumière naturelle, murs blancs habillés d’une panoplie d’œuvres d’art de son cru… Le studio où vit et travaille Karine Demers a tout pour laisser planer son esprit créatif.

Plan rapproché sur une oeuvre montrant des morceaux de papiers pliés de couleurs noire, rose, gris et jaune.
Une œuvre de Karine Demers Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Pour l’artiste, c'est aussi une démarche méditative :

« Il y a des origamis que les gens vont travailler beaucoup de temps pour atteindre un pliage complexe. Je ne suis pas là-dedans, mais j’ai la patience d’en faire des milliers et des milliers pour voir ce que je peux arriver à faire comme œuvre. Mon travail se base sur la répétition, la série et le travail méditatif qu'on peut trouver dans le pliage », explique-t-elle.

Vue de haut d'une femme en train de travailler sur une œuvre de papier sur sa table de travail dans un atelier lumineux.
L'artiste Karine Demers à l'œuvre Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Tous les jours, l’artiste se laisse porter par un ou plusieurs projets. Elle plie parfaitement plusieurs centaines de petits morceaux de papier, tous identiquement et dans une forme souvent triangulaire.

Tableau montrant des morceaux de papiers sous forme d'arbres de plusieurs couleurs.
Une œuvre de Karine Demers Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Elle aime jouer avec les codes de l’architecture et de la symétrie. Le résultat est stupéfiant, créant des univers architecturaux, comme pour cette œuvre, où l’on reconnaît la forme conique des sapins qui crée l’impression d’une vaste forêt.

Plan rapproché montrant des mains en train de plier du papier en triangle.
L'artiste Karine Demers plie des centaines de morceaux de papier pour créer une œuvre. Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Parfois, elle est aussi appelée à réaliser des commandes très personnelles : « J’ai fait une œuvre super touchante pour une femme qui m’a demandé après sa rémission d'un cancer de lui faire une oeuvre avec tous ses tickets d’hôpital et de parking. J’aime les œuvres-mémoires, qu’on me confie une part intime et que j’en fais quelque chose. »

Une femme sourie à la caméra dans son atelier.
L'artiste Karine Demers. Photo : Radio-Canada/Stéphanie Dupuis

Au début du mois d’août, Karine Demers exposera à la galerie Marc Gosselin ses planches à roulettes pour l'exposition On Board. Ses oeuvres se trouvent aussi à la boutique LOVASI, rue Sainte-Catherine Est, ou encore à la galerie Martine Hénault, dans le Vieux-Montréal.

Chargement en cours