•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’investir dans son couple : le conseil d’Anne-France Goldwater

Marc Labrèche, un phare dans la nuit

Avec Marc Labrèche

Le samedi de 16 h à 17 h - épisode original
(en rediffusion le dimanche à 20 h)
Reprises du lundi au jeudi à 19 h jusqu'au 2 juillet

S’investir dans son couple : le conseil d’Anne-France Goldwater

Anne-France Goldwater répond aux questions de Catherine Perrin au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal.

L'avocate Anne-France Goldwater

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Pas de cachette, le quotidien en confinement n'est pas de tout repos, et pour plusieurs, c'est la vie de couple qui écope. Depuis le début du déconfinement, les avocats en droit familial sentent une grande demande pour les divorces et les séparations. À ce propos, Marc Labrèche s'entretient avec Anne-France Goldwater, qui nous donne des conseils et nous raconte des anecdotes, parfois personnelles, sur les effets du confinement sur la vie de couple.

On investit beaucoup de temps avant de s’unir, mais souvent, quand c’est le temps de se séparer, on fait ça très impulsivement sans penser aux conséquences. L’idée de prendre une grande respiration avant de passer à cette étape, c'est quelque chose que je suggère tout le temps.

Anne-France Goldwater, avocate en droit de la famille

Avec tous les bouleversements que la pandémie et le confinement ont pu apporter dans certaines familles, Anne-France Goldwater conseille aux gens de s’investir davantage dans leur couple avant de penser aux démarches de divorce ou de séparation.

Il faut qu’on se rappelle qu’il y avait quelque chose de spécial dans les vœux qu’on prononçait dans le temps : pour le meilleur et pour le pire. Ça, c’était un peu le pire. Il y a beaucoup de gens qui ont perdu leur conjoint, qui ont perdu des parents, des grands-parents, des membres de la fratrie, et c’est le moment de se rappeler que la vie s’effrite facilement. Il faut s’investir dans l’amour pour le garder, pour le sauver, pour le faire perdurer, explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi