Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Desrosier Philippe et  Mercier Noémi
Audio fil du lundi 15 juillet 2019

Devenir drag king et trouver l’Éric Lapointe en soi

Publié le

L'artiste pose, maquillée et grimaçante.
Rock Bière, personnage de drag king interprété par Mélodie Noël Rousseau.   Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Poussée par un vent d'audace inédit, Mélodie Noël Rousseau a voulu déconstruire l'univers mâle d'Éric Lapointe. Sur scène, en version drag king du chanteur, elle s'amuse à décomposer les chansons de Ti-Cuir en leur donnant une saveur queer inestimable.

« Éric Lapointe découvrirait certainement ses chansons sous un autre jour », lance Mélodie Noël Rousseau, qui s’est inscrite malgré elle à un concours de drag kings.

« Ma copine m'a dit : "Il me semble que tu as toutes les compétences pour être drag. Tu maquilles, tu sais faire des costumes, tu danses... Tu devrais essayer." Je ne voulais rien savoir. »

Elle a été retenue parmi les finalistes et une nouvelle passion était née.

Son aventure dans le monde de Rock Bière, son personnage de drag king, lui permet aussi d'interpréter des pièces de Claude Dubois, de Paul Piché et de La Chicane.

L’artiste québécoise ne se limite pas qu'au drag. Dans les quelques arts de la scène qu'elle maîtrise, elle prend un malin plaisir à réinventer les codes de l’imaginaire collectif.

Par exemple, en créant Stabat Pater l'an dernier, elle s’est inspirée de son père pour présenter un spectacle traitant des défis liés à la maladie de Parkinson.

Son spectacle de drag, Petit cuir, et un autre de théâtre, Rock Bière : le documentaire, seront présentés à Montréal dans les prochaines semaines.

Chargement en cours