•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Polaroïd : ce qu’une photo imprime dans notre mémoire

Longueur d’onde

Avec Noemi Mercier et Philippe Desrosiers

Polaroïd : ce qu’une photo imprime dans notre mémoire

Audio fil du lundi 8 juillet 2019
L'appareil photo instax, de Fujifilm, dont certaines fonctionnalités ressemblent au Polaroïd.

Paul-Maxime Corbin tient un appareil photo instax, de Fujifilm, dont certaines fonctionnalités ressemblent au Polaroïd.

Photo : Martin Ouellet

Au début des années 1970, le Polaroïd était l'appareil photo le plus vendu en Amérique du Nord, un record qu'il a conservé jusqu'en 1991. Grâce à un retour à l'esthétique rétro par le biais de filtres sur Instagram et de séries à succès comme Stranger Things, les appareils imprimant des photos instantanées ont de nouveau la cote. Le documentaire Instant Dreams, qui suit des scientifiques qui tentent de recréer la pellicule du mythique Polaroïd, est passé devant l'œil avisé de nos collaborateurs.

C’est un mauvais film, mais pour toute personne qui est folle du Polaroïd, c’est un film formidable!

Christiane Charette, animatrice et photographe

Imaginaire personnel et collectif
Si le documentaire en question ne fait pas consensus en studio, tous s’entendent pour dire que le sentiment de nostalgie qu’il inspire en vaut la chandelle. Le photographe Benoît Aquin, qui participe à l'exposition Le projet Polaroid (Nouvelle fenêtre) (Musée McCord), nous raconte qu’à une époque lointaine, il devait se servir de son Polaroïd afin de prévisualiser ses éclairages lorsqu’il faisait de la photographie commerciale.

Christiane Charette, quant à elle, se souvient d’avoir pris un nombre incalculable de clichés avec un appareil du genre. Elle souligne l’importance de ces images croquées sur le vif pour l’imaginaire d’un grand nombre de personnes qu’elle a côtoyées.

Les photos captées en studio par les invités de l'émission Longueur d'onde.

Les photos captées en studio par les invités de l'émission Longueur d'onde.

Photo : Radio-Canada

Utilisation moderne
Quand même, à l’heure où la majorité des photos sont prises par nos cellulaires, est-ce que les photos instantanées ont une réelle valeur artistique, ou sont-elles tributaires d’une mode qui nous fait davantage aimer le Polaroïd pour ce qu’il a été? Gaëlle Leroyer, photographe travaillant avec des artistes, choisit délibérément un appareil de type Polaroïd pour certains projets, notamment lorsqu’elle opte pour un effet photodocumentaire. Par exemple, elle l’utilise pour prendre des photos en coulisses, lorsque de petits moments de la vie de tournée peuvent être captés rapidement.

Invités :
Benoit Aquin, artiste et photographe
Christiane Charette, animatrice et photographe
Paul-Maxime Corbin, réalisateur
Gaëlle Leroyer, photographe

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi