Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Arnaud Decroix, animateur des samedis du monde
Audio fil du samedi 2 juin 2018

Crimes et folklore populaire

Publié le

Alex Gagnon devant une étagère remplie de livres
Alex Gagnon est l'auteur de l’ouvrage La communauté du dehors. Imaginaire social et crimes célèbres au Québec (XIXe-XXe siècles) (Presses de l’Université de Montréal, 2016)   Photo : www.usainteanne.ca

Pourquoi certains crimes restent cantonnés à la rubrique des faits divers vite oubliés alors que d'autres demeurent dans les mémoires plusieurs siècles après leur perpétration?

Quels sont les facteurs qui influencent la constitution de cet imaginaire collectif?

En quoi la représentation populaire de certains crimes témoigne des conditions sociales d’une époque donnée et de son évolution?

À travers les histoires de la Corriveau, du “docteur l’Indienne”, des brigands du Cap-Route et du meurtre du seigneur de Kamouraska, l’ouvrage La communauté du dehors. Imaginaire social et crimes célèbres au Québec (XIXe-XXe siècles) (Presses de l’Université de Montréal, 2016), qui a obtenu le Prix du Canada 2018 en sciences humaines et sociales, répond à ces questions.

Arnaud Decroix en discute avec son auteur, Alex Gagnon, stagiaire post-doctoral au Département de langues et littérature française de l’Université McGill.

Chargement en cours