Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Arnaud Decroix, animateur des samedis du monde
Audio fil du samedi 28 avril 2018

À quoi sert un doctorat honorifique?

Publié le

Un homme est posé à l'extérieur avec un arbre en arrière-plan.
L'environnementaliste David Suzuki va recevoir un doctorat honorifique de l'Université de l'Alberta. L'administration universitaire maintient sa décision malgré les critiques que son choix a suscité dans la province.   Photo : Radio-Canada / Anne Diandra Louarn

L'Université de l'Alberta a annoncé son intention d'octroyer un doctorat honorifique à l'environnementaliste David Suzuki. Cette décision, qui intervient dans un contexte politique tendu entre les gouvernements de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, est contestée.

Au-delà de cette contestation publique, quelle est aujourd’hui la valeur symbolique de ce type de diplôme?

La signification des doctorats honoris causa semble avoir beaucoup évolué tandis que des personnalités comme Jean Béliveau, Janette Bertrand ou Céline Dion ont déjà obtenu ce type de reconnaissance.

Dans ces conditions, le but de ces diplômes est-il d’honorer un récipiendaire ou d’obtenir, pour l’institution universitaire, davantage de publicité?

À lire aussi :

Polémique en Alberta entourant un doctorat honorifique pour David Suzuki

Arnaud Decroix revient sur le rôle du doctorat honorifique avec Yves Gingras, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences à l'Université du Québec à Montréal.

Chargement en cours