Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Arnaud Decroix, animateur des samedis du monde
Audio fil du samedi 30 septembre 2017

Les droits de l’homme, une religion?

Publié le

Une femme devant des dessins présentés lors d'une exposition sur les droits de l'homme, au siège de l'Organisation des Nations Unies, à New-York.
Une femme devant des dessins présentés lors d'une exposition sur les droits de l'homme, au siège de l'Organisation des Nations Unies, à New York, en décembre 2007.   Photo : Reuters / Mike Segar

En Occident, on constate, depuis une cinquantaine d'années, un recul des croyances chrétiennes et de la pratique religieuse.

Et si ces valeurs fondatrices n'avaient pas disparu mais n'avaient fait que se déplacer?

Car, si le christianisme semble s’effacer, les droits de l’homme sont de plus en plus souvent invoqués.

Ces derniers ont-ils une origine chrétienne?

Constituent-ils une nouvelle forme de croyance religieuse ou désignent-ils désormais une sorte de religion sécularisée?

Arnaud Decroix en discute avec Jean-Louis Harouel, auteur du livre Les droits de l’homme contre le peuple (Desclée de Brouwer, 2016).

Je désigne du nom de mêmisme une idéologie de l’indifférenciation et de l’identité entre tous les humains, idéologie qui leur crée le devoir de faire abstraction de tout ce qui les distingue les uns des autres.

Jean-Louis Harouel, auteur du livre Les droits de l’homme contre le peuple (Desclée de Brouwer, 2016)

Chargement en cours