Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Arnaud Decroix, animateur des samedis du monde
Audio fil du samedi 24 juin 2017

Quelle nation canadienne-française?

Publié le

Le chanoine Lionel Groulx à son bureau à l'hôtel Jean Bart, à Paris, le 1er mars 1922
Le chanoine Lionel Groulx à son bureau à l'hôtel Jean Bart, à Paris, le 1er mars 1922   Photo : Archives Université de Montréal

Il y a cinquante ans se tenaient les États-généraux du Canada français. Lors de la session de 1967, les délégués ont adopté une résolution favorable au droit à l'autodétermination du peuple canadien-français sur le territoire du Québec.

Pour beaucoup d'observateurs, cette affirmation d'une nouvelle identité nationale québécoise, qui s'inscrit dans le contexte de la Révolution tranquille, acte alors la fin du Canada français. Mais la responsabilité de cette rupture est-elle le seul fait du Québec? Quelles divergences peut-on constater au sein de cette nation canadienne-française avant la crise des années 60?

Arnaud Decroix en discute avec Laurent Poliquin, auteur de l'ouvrage De l'impuissance à l'autonomie. Évolution culturelle et enjeux identitaires des minorités canadiennes-françaises (Éditions Prise de parole, 2017).

Chargement en cours