•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un été à deux roues : la tranquillité des routes de l’est

Les malins

Avec Jhade Montpetit

Samedi de 7 h à 11 h

Un été à deux roues : la tranquillité des routes de l’est

Rattrapage du samedi 25 juillet 2020
Deux cyclistes devant un couché de soleil.

On vous propose une balade dans les Comtés unis de Prescott et Russell.

Photo : Radio-Canada

À chaque émission, un cycliste de la région nous fait découvrir son circuit de vélo préféré, question d'encourager les auditeurs à enfourcher leur bicyclette et de partir à l'aventure. Cette semaine, le Franco-Ontarien Éric Poulin nous propose une balade dans les Comtés unis de Prescott et Russell, « son merveilleux petit coin de pays ».

Une carte d'un circuit de cyclisme dans le Comtés unis de Prescott et Russell.

La tranquillité des routes de l’est.

Photo : Radio-Canada

Bienvenue à L’Orignal, lance Éric Poulin qui décrit son village comme étant une petite communauté de l’Ontario majoritairement francophone, peuplée de résidents qui aiment bouger et se tenir actifs.

Le parcours proposé par ce fier Franco-Ontarien est d’une longueur de 47 kilomètres.

Ce trajet, dit-il, convient très bien aux personnes qui veulent faire de la bicyclette en famille, aux amateurs de vélo de route et même aux passionnés — comme lui — qui s’entraînent pour des triathlons ou des compétitions d’Iron Man.

Ça promet!

Type de vélos recommandés : Hybride et vélo de route.
Surface du circuit : Route asphaltée.
Difficulté : Facile à difficile.
Dénivellation : Environ deux pentes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le parcours des Comtés unis de Prescott et Russell en bref.

Photo : Radio-Canada

Le départ se fait au Centre culturel Le Chenail, dont les bureaux sont situés sur l’île du même nom, à Hawkesbury. L’île du Chenail baigne dans la rivière des Outaouais. C’est l’endroit rêvé pour casser la croûte, lancer sa ligne à l’eau ou tout simplement se promener.

C’est idéal parce que c’est un endroit facile à trouver et il y a beaucoup de stationnements, souligne Éric Poulin.

Le centre est situé juste avant le pont [du Long-Sault] qui sépare l’Ontario et le Québec, donc qui se situe entre la ville de Hawkesbury et la municipalité de Grenville.

Des bancs de parc ont été installés face à la rivière des Outaouais.

Un plan conceptuel, présenté tout récemment aux membres du conseil municipal de Hawkesbury, donne une bonne idée de ce que l’île du Chenail pourrait devenir.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

La première partie du parcours mesure 16 kilomètres, spécifie Éric Poulin. La plage municipale de L’Orignal, où il y a vraiment du beau sable pour s’amuser et [où il est possible de] se rafraîchir, se trouve à mi-chemin et constitue un arrêt tout indiqué pour une famille.

La plage est cependant fermée aux personnes qui ne résident pas dans le Canton de Champlain, a décidé il y a environ deux semaines le conseil municipal de l'endroit.

C’est parfait pour les familles qui ont des vélos hybrides, qui se promènent avec les enfants et qui veulent y aller un peu plus tranquillement.

Éric Poulin

C’est quand même huit kilomètres pour se rendre et un autre huit kilomètres pour revenir, atteste Éric Poulin. Il s’agit d’un bon défi de famille!

Une plage avec des palapas, des parasols de chaume d'inspiration mexicaine.

La plage de L'Orignal est maintenant interdite d'accès aux personnes qui ne résident pas dans le canton de Champlain.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Les amateurs de vélo de route préféreront, toutefois, poursuivre l’excursion via le chemin Cassburn. À cet endroit, soutient Éric Poulin, le panorama est de toute beauté. Le chemin, paraît-il, traverse un paysage campagnard, très paisible, agréable à voir et à regarder.

À environ 3,5 kilomètres de là, les sportifs apprécieront le chemin Pearl qui présente quelques petits défis de montée.

Au bout de ce chemin, tournez à gauche vers la direction de Vankleek Hill et empruntez la boucle, oriente le cycliste. C’est un bon défi pour ceux qui [affectionnent] les côtes, dit-il. C’est un bon intervalle intensif pour avoir un bon entraînement.

Vankleek Hill, dans l'Est ontarien.

Vankleek Hill, dans l'Est ontarien.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

À Vankleek Hill, j’ai deux coups de coeur!, déclare Éric Poulin. Tout d’abord, un arrêt s’impose au bistro Vert Fourchette situé sur la rue Principale. Vous allez bien manger et trouver une belle sélection de produits locaux, promet-il.

À Vankleek Hill, un village charmant très sympathique, il y a deux incontournables.

Éric Poulin

Ensuite, un petit détour à la Brasserie Beau’s, devenue au fil du temps une halte incontournable pour les amateurs de bière, vous régalera les yeux et les papilles.

Des feuilles et un oiseau peints sur un silo

Une oeuvre de l'artiste montréalais Omen, à Vankleek Hill

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

À ce point-ci, le parcours est presque déjà terminé. Il ne reste qu’à emprunter le chemin des comtés 10 et 12 pour compléter la boucle jusqu’au point de départ.

Sur la route, vous croiserez le Club de golf de Hawkesbury, qui est de l’avis de M. Poulin un trésor caché faisant partie des meilleurs clubs au Canada.

Pour finir, vous allez suivre le bord de la rivière des Outaouais et éventuellement retourner au Centre culturel Le Chenail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi