•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un été à la ferme et en saveurs en Outaouais et dans l'est ontarien

Les malins

Avec Jhade Montpetit

Samedi de 7 h à 11 h

Un été à la ferme et en saveurs en Outaouais et dans l'est ontarien

Rattrapage du samedi 4 juillet 2020
Une panier rempli de légumes colorés.

Un panier de légumes biologiques

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Pandémie oblige, le tourisme local sera une des tendances de l'été 2020. C'est l'occasion pour les consommateurs et les gastronomes amateurs de partir à la découverte des producteurs de l'Outaouais et de l'Ontario.

Cette année, la crise sanitaire a renforcé l’engouement déjà existant pour l’achat et le tourisme locaux. La saison est bien commencée, se réjouit Corine Jacob qui est chargée de projets à la table agroalimentaire de l’Outaouais.

Les consommateurs veulent connaître le producteur derrière le produit.

Corine Jacob, chargée de projets à la table agroalimentaire de l’Outaouais

Depuis 10 ans, Parcours Outaouais gourmet (Nouvelle fenêtre) propose plusieurs circuits aux gens qui souhaitent visiter des fermes, des vignobles ou des restaurants qui utilisent des produits locaux. Ceux qui le souhaitent peuvent aussi créer leur propre itinéraire grâce à une application ou des cartes disponibles en ligne.

Côté ontarien, plusieurs producteurs agricoles et micro-brasseries offrent également des découvertes gourmandes, mais il n’existe pas encore de parcours gastronomique comme en Outaouais. Martin Lacelle, conseiller indépendant pour la Culinary Tourism Alliance et membre du conseil d’administration de Tourisme Prescott-Russell, se veut toutefois optimiste.

Il y a une ébullition. Ce n’est pas encore aussi complet que Parcours Outaouais gourmet, mais ça s’en vient, affirme-t-il.

Malgré l’intérêt des touristes, les visites chez les producteurs dépendent encore des règles de déconfinement. L’Ontario et le Québec n’en sont pas au même stade.

Il est toujours bon de se renseigner avant de se rendre quelque part en Ontario, insiste Martin Lacelle, même s’il rappelle que la plupart des producteurs ontariens sont ouverts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi