•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un été à deux roues : un parcours 100 % franco-ontarien

Les malins

Avec Jhade Montpetit

Samedi de 7 h à 11 h

Un été à deux roues : un parcours 100 % franco-ontarien

Rattrapage du samedi 4 juillet 2020
Un couple debout à côté de leurs bicyclettes en train de regarder un lac et ses environs.

Ce trajet de vélo nous mène au coeur de la communauté franco-ontarienne.

Photo : Radio-Canada

À chaque émission, un cycliste de la région nous fait découvrir son circuit de vélo préféré, question d'encourager les auditeurs à enfourcher leur bicyclette et de partir à l'aventure. Cette semaine, Louise Goulet Dodd, bénévole pour le Club vélo de Hawkesbury (Nouvelle fenêtre) depuis 2015, nous propose une randonnée dans l'Est de l'Ontario.

Une carte d'un circuit de cyclisme dans l’Est de l’Ontario.

Un parcours 100 % franco-ontarien.

Photo : Radio-Canada

Le départ est toujours dans le stationnement de la place des Pionniers, à Hawkesbury, lance Louise, qui est aussi adjointe administrative pour les Comtés unis de Prescott et Russell.

Le trajet proposé par la cycliste mène au coeur de la communauté franco-ontarienne. On se dirige vers Saint-Eugène en passant par le petit village de Chute-à-Blondeau, pour se rendre ensuite à Vankleek Hill et revenir par le village de L’Orignal, décrit-elle.

Cette randonnée est de 60 kilomètres avec — attention! — un dénivelé intéressant.

Type de vélos recommandés : Hybride et vélo de route;
Surface du circuit : Route asphaltée;
Difficulté : Facile à intermédiaire;
Dénivellation : Au moins trois pentes.
Source : Louise Goulet Dodd, adjointe administrative pour les Comtés unis de Prescott et Russell.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le parcours 100 % franco-ontarien en bref.

Photo : Radio-Canada

Heureusement, le début du parcours est sur un chemin plat longeant la rivière des Outaouais. À environ sept kilomètres, il est possible de se reposer dans une aire de pique-nique.

Ne vous laissez pas berner par le début facile de la randonnée, parce que tout juste après l’aire de pique-nique, il faut affronter la côte de la Chute-à-Blondeau. C’est le premier défi, précise Louise, un sourire dans la voix. Il y en aura d’autres, c’est garanti!

Au village de Chute-à-Blondeau, Louise dit qu’il est possible de faire un arrêt au centre communautaire, un autre super bel endroit pour faire une pause.

Un bord de lac avec plusieurs bernaches.

Le parc provincial Voyageur.

Photo : D. Gordon E. Robertson

Le parcours longe une partie du parc provincial Voyageur, un lieu historique réputé pour ses plages, ses réservoirs d’eau et son paysage. À ce point-ci, les cyclistes ont déjà parcouru 15 kilomètres.

Tout juste après le parc — on vous le donne en mille —, un autre défi! Nous allons faire une petite montée pour passer sur un viaduc au-dessus de la route 417, explique Louise.

On continue à monter, il ne faut pas lâcher!

Louise Goulet Dodd

On arrive ensuite à Saint-Eugène, un autre petit village tranquille. Le temps de prendre une pause au Costco du village et on repart.

Le chemin entre Saint-Eugène et Vankleek Hill est plutôt plat. Avec un vent de dos, ça roule très bien, lance la cycliste à titre d’encouragement.

Un groupe de cyclistes devant une microbrasserie.

La microbrasserie Beau’s, à Vankleek Hill est un des nombreux arrêts de ce parcours.

Photo : Avec la gracieuseté de Louise Goulet Dodd

À Vankleek Hill, rappelle-t-elle, il est possible de s’arrêter à la microbrasserie Beau’s. La réputation de cet établissement, fondé en 2006, n’est plus à faire. Qui n’a pas entendu parler du Beau’s Oktoberfest, une fête annuelle des amateurs de bière?

Il reste encore 20 kilomètres pour le retour au bercail, prévient Louise. Tout juste après avoir dépassé la microbrasserie, le dernier défi, la côte de Vankleek Hill.

Une bicyclette un pied d'une grande statue d'orignal portant un masque.

Une petite pause dans le village de L'Orignal avant de retourner à Hawkesbury.

Photo : Avec la gracieuseté de Louise Goulet Dodd

Le chemin qui mène à L'Orignal est beau et vallonné. Rendu au village, on peut prendre une pause à la station d’essence. Il ne reste que 8 kilomètres à parcourir, au bord de la rivière des Outaouais, pour retourner à la place des Pionniers, à Hawkesbury.

C’est tellement beau!, s’exclame Mme Goulet Dodd. Prises de photo garanties!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi