•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les malins

Avec Jhade Montpetit

Samedi de 7 h à 11 h

S’entraîner à bien dormir

Rattrapage du samedi 6 juin 2020
Illustration d'une femme qui lève un haltère avec des moutons qui remplacent les poids.

Même si le besoin de sommeil est inné, le « savoir dormir » doit être appris, selon la somnothérapeute, Véronique Bellemare.

Photo : Radio-Canada / Emilee Flansberry-Lanoix

Bien dormir, cela s'apprend. Dès l'enfance, on s'entraîne - souvent inconsciemment - à gérer son sommeil. Mais cet entraînement doit se poursuivre à l'âge adulte, explique l'experte en gestion du sommeil Véronique Bellemare.

« Quand on était petit, on se faisait mettre au lit, et lever, par nos parents. Ce sont eux qui ont agi comme nos coachs pour gérer nos habitudes de sommeil », indique la spécialiste, également fondatrice et présidente de l'Institut SOMNA, en Outaouais.

Or, il n’est pas rare, en vieillissant, de perdre ces bonnes habitudes.

« À l’âge adulte, notre mode de vie change et on perd de vue l’entraînement qu’on a eu quand on était enfant », souligne-t-elle. « C’est là que le sommeil se dérègle. »

L'insomnie touche, à des degrés variables, la plupart des gens à une période ou l'autre de leur vie. Elle se manifeste souvent à l'adolescence, durant la grossesse, en tout temps à l'âge adulte et encore davantage à mesure que l'on vieillit.
Source : Site web de l’Institut SOMNA

Jamais trop tard pour s’entraîner

Les troubles de sommeil peuvent néanmoins se guérir, assure Mme Bellemare, qui confie avoir elle-même souffert d'insomnie chronique durant une vingtaine d'années.

Comme pour une diète ou une rééducation physique, il faut trouver ce qui fait défaut pour cibler des solutions adaptées et reprendre le contrôle de ses nuits.

Véronique Bellemare, spécialiste du sommeil et fondatrice de l’Institut SOMNA

« Quand on est discipliné et persévérant, les résultats se font généralement voir très rapidement », conclut Véronique Bellemare, qui offre des formations sur la somnothérapie et la gestion naturelle du sommeil à son institut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi