Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jhade Montpetit
Audio fil du samedi 2 décembre 2017

Une oasis pour les aînés d’Ottawa

Publié le

Le Centre de services Guigues est situé au 159, rue Murray, à Ottawa.
Le Centre de services Guigues est situé au 159, rue Murray, à Ottawa.   Photo : Google street view

L'histoire du Centre de services Guigues débute en 1982, mais c'est vraiment au tournant des années 2000 que cette institution ottavienne dédiée aux personnes âgées a atteint sa vitesse de croisière. Aujourd'hui, l'organisme dessert plus de 1000 personnes chaque année.

C’est en 1997 que le Centre polyvalent des aînés francophones, l’ancêtre du Centre de services Guigues, prend possession de ses locaux du 159, rue Murray, dans le secteur du marché By.

L’endroit est loin d’être anodin, puisqu’il s’agit de l’ancienne école Guigues, un symbole important de la résistance des Franco-ontariens face à l’assimilation. Ce fut l’un des épicentres de la lutte contre le règlement 17, qui interdisait l'enseignement en français en Ontario.

Le directeur du Centre de services Guigues, Charles Simard et l'animatrice Jhade Montpetit.
Le directeur du Centre de services Guigues, Charles Simard et l'animatrice Jhade Montpetit.   Photo : Simon Drolet

Plus d’un siècle plus tard, la bâtisse est encore debout, mais les écoliers ont laissé leur place aux personnes âgées.

« On couvre toute la région d’Ottawa et pas juste un quartier en particulier. Alors je dirais qu’on dessert environ 1300 aînés francophones par année, ici même au centre », précise le directeur de l’établissement, Charles Simard.

Le Centre de services Guigues est un organisme à but non lucratif, qui offre des programmes et des services pour les aînés francophones de la région.

Parmi ces prestations, on peut citer des cliniques de soins des pieds, de l’accompagnement pour aller à l’épicerie, du soutien psychologique. Des repas sont aussi servis tous les jours du lundi au vendredi à un prix abordable.

Sortir de l’isolement

De gauche à droite, sont assise l'animatrice Jhade Montpetit, la conseillère du programme social et récréatif du Centre de services Guigues, Nadia Simard, et Julie Diotte, une participante.
De gauche à droite, l'animatrice Jhade Montpetit, la conseillère du programme social et récréatif du Centre de services Guigues, Nadia Simard, et Julie Diotte, une participante.   Photo : Simon Drolet

Julie Diotte a fait carrière dans la fonction publique et a résidé pendant longtemps en Outaouais, mais elle souhaitait finir ses jours à Ottawa.

À l’époque, son mari et elle ont vendu leur maison et ils ont traversé la rivière des Outaouais, mais leurs enfants sont restés au Québec.

« Je suis rendue en Ontario et je n’ai pas un seul de mes enfants qui m’a suivi. Je leur ai dit : "Restez au Québec, moi je suis en Ontario". C’est moi qui suis la plus vieille, j’ai le droit », dit-elle en riant.

Plus sérieusement, Mme Diotte admet sans détour qu’elle ne pourrait pas se passer des services du centre, parce qu’elle vit seule depuis le décès de son mari. Elle y vient trois jours par semaine et parfois même plus souvent.

Une grande famille

C’est pour des personnes comme Julie Diotte que Nadia Simard, la conseillère du programme social et récréatif du centre, se lève tous les jours.

« Souvent, ce que j’ai entendu qui m’a beaucoup touché, c’est qu’il y a des gens qui disent textuellement que l’on a sauvé leur vie. Ils étaient dans des périodes plus difficiles, des séparations, des deuils, des déménagements ou des fois le fait de prendre la retraite », explique-t-elle.

Nadia Simard apprécie particulièrement l’énergie qu’il y a dans les locaux. Elle décrit l’atmosphère comme étant très familiale.

Si cela fait un petit bout qu’on n’a pas entendu parler de quelqu’un, on va l’appeler, prendre de ses nouvelles. On a aussi toujours des contacts d’urgence avec les gens qui s’inscrivent ici.

Nadia Simard, conseillère du programme social et récréatif

Les services du centre s’adressent aussi aux familles soignantes ainsi qu'aux aidants naturels. Sur place, ils peuvent trouver des conseils, du répit et du soutien.

Par ailleurs, le centre est tout le temps à la recherche de bénévoles pour conduire et accompagner des aînés ou faire la cuisine.

Chargement en cours