•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinéma d'été  :  les films à revoir dans le confort de votre salon

Les malins

Avec Jhade Montpetit

Samedi de 7 h à 11 h

Cinéma d'été  :  les films à revoir dans le confort de votre salon

Rattrapage du samedi 4 juillet 2020
Une bobine de film et une claquette de cinéma.

Quelques suggestions cinéma à (re)découvrir en cette période estivale.

Photo : Radio-Canada / Laury Dubé

L'été rime généralement avec cinéma, mais compte tenu des restrictions entourant la COVID-19, certains studios d'Hollywood ont choisi de repousser l'arrivée en salles de plusieurs superproductions. Qu'à cela ne tienne, profitons du moment pour (re)découvrir — grâce à la diffusion en continu — des grands films du septième art à travers les coups de coeur de nos deux expertes.

Les salles de cinéma rouvrent leurs portes, mais les mesures d’hygiène et de distanciation vous rebutent? La sortie du film que vous attendiez impatiemment a été repoussée? L’expérience cinématographique n’est pas la même, selon vous, si la salle est au tiers pleine?

Suzanne Vallières-Nollet, fondatrice du Festival international du cinéma des femmes de Fort-Coulonge, et Catherine Lemieux Lefebvre, professeure au département des langues et cinéma du Cégep de l’Outaouais, ont des suggestions de films d’été qui vous feront vivre toute une gamme d’émotions dans le confort de votre maison.


Les choix de Catherine Lemieux Lefebvre, enseignante des options cinéma et médias, au Cégep de l’Outaouais.

Tu dors Nicole (2015) du réalisateur Stéphane Lafleur, mettant en vedette Julianne Côté, Catherine St-Laurent et Marc-André Grondin.

Synopsis

Profitant de la maison familiale en l'absence de ses parents, Nicole écoule paisiblement l'été de ses 22 ans en compagnie de sa meilleure amie Véronique, jusqu’au jour où son frère aîné débarque, sans prévenir, avec son groupe de musique pour enregistrer un album. Leur présence imposante ébranle rapidement la relation entre les deux amies. Tu dors Nicole observe avec humour le début de l'âge adulte et son lot de possibles (dossier de presse, Les Films Christal (Nouvelle fenêtre)).

Critique

Je trouve que ce film vient incarner magnifiquement la période de [jeune adulte] qui est un peu à suivre le temps qui passe, à se demander ce qu’on va faire aujourd’hui, à se laisser bercer par les inspirations du moment et à se laisser porter par la chaleur, affirme Catherine Lemieux Lefebvre, enseignante des options cinéma et médias, au Cégep de l'Outaouais.

Ce film est vraiment l’expression suprême de la longueur de l'été avec des images magnifiques de Stéphane Lafleur et de sa directrice photo Sara Mishara. Son noir et blanc transmet et incarne l’été de [jeune adulte].

Disponibilité

Le film est notamment disponible sur la plateforme de vidéo en streaming Kanopy et sur iTunes.

Une femme et un homme en tenues de pirates sur un bateau

L'île aux pirates

Photo : MGM

CutThroat Island (1995) du réalisateur Renny Harlin, mettant en vedette Geena Davis et Matthew Modine (v.f.: L’Île aux pirates).

Synopsis

Morgan Adams, flibustière de son état, est aussi intrépide que séduisante. Après l'assassinat de son père, le redouté pirate Harry le Noir, Morgan hérite du bateau paternel et du tiers de la carte d'un fabuleux trésor. Les deux autres morceaux sont détenus par ses oncles, pirates eux aussi, dont l'un, Dawg, n'est autre que le meurtrier de son père (Allôciné.fr).

Critique

Ce film a été peu apprécié de la critique. Peut-être parce que c’était une femme protagoniste qui portait un film d’action dans un genre qu’on avait peu vu, soutient Catherine Lemieux Lefebvre.

Malgré tout, [c’est un film] avant-gardiste. À l’ère des effets numériques, le fait de voir de vrais bateaux sur de la vraie eau avec de vraies cascades et de vrais effets pyrotechniques, c'était un petit vent de nostalgie. Je voulais emmener le public sur le bord de l’eau et de la mer, par procuration, comme ils ne pourront peut-être pas y aller cette année.

Disponibilité

Le film est notamment disponible sur Tou.tv et iTunes.


Les choix de Suzanne Vallières-Nollet, Fondatrice du Festival international du cinéma des femmes de Fort-Coulonge

My girl (1991) du réalisateur Howard Zieff, mettant en vedette Anna Chlumsky, Macaulay Culkin, Jamie Lee Curtis et Dan Aykroyd (v.f. : L’été de mes 11 ans).

Synopsis

Ce film raconte l’histoire de Vada, jeune fille brillante et dynamique qui aime beaucoup s’amuser avec son copain Thomas. Vada a toutefois une obsession avec la mort. Il faut dire que sa mère est morte en la mettant au monde et que, depuis, son père ne semble s'intéresser qu'à son métier : les pompes funèbres. Après maintes péripéties, Vada va tourner la page de l'enfance (Allôciné.fr).

Critique

On m’a demandé de nommer un film d’été et c’est ce film auquel j’ai tout de suite pensé, lance Suzanne Vallières-Nollet.

Ç’a un rythme lent sans être contemplatif. C’est un film qui fait réfléchir, notamment parce qu’il y a une grande place donnée au discours sur la mort. Ce n’est pas dramatique, ce n’est pas sombre, c’est lumineux, mais en même temps, ce n’est pas superficiel. Je trouve que c’est un bon film d’été qui nous fait vivre autant des rires que des pleurs.

Disponibilité

Le film est notamment disponible sur Netflix, iTunes et Amazon Prime Video.

Un petit garçon et une petite fille derrière lui sur un vélo, dans la forêt regardent devant eux, inquiets

C'est pas moi, je le jure, de Philippe Falardeau

Photo : v?ro boncompagni - 07 / V?ro Boncompagni

C’est pas moi, je le jure! (2008) du réalisateur Philippe Falardeau, mettant en vedette Antoine L’Écuyer, Suzanne Clément et Daniel Brière.

Synopsis

En 1968, Léon est un petit garçon de 10 ans dont l’imagination est fertile. Il passe son été à faire les quatre cents coups. Sauvé in extremis d'une pendaison accidentelle par sa mère, il ne refrène pas pour autant son imagination en termes de pitreries. Et le jour où sa mère décide de quitter la famille pour la Grèce, son génie en la matière atteint son paroxysme (Allôcine.fr).

Critique

J’ai choisi des films où l’on suit des enfants pendant les vacances scolaires qui se transforment, grandissent et apprennent quelque chose au cours de ces quelques semaines de vacances. C’est ça que je vais chercher dans un film d’été, exprime Suzanne Vallières-Nollet.

Quand on était jeunes, j’ai vraiment l’impression qu’on vivait des aventures qui nous transformaient et on revenait en septembre en étant complètement différents que quand on avait quitté en juin. Je trouve dans ces films-là quelque chose qui me rappelle ça!

Disponibilité

Le film est notamment disponible sur Youtube et Google Play.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi