Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jhade Montpetit
Audio fil du samedi 6 avril 2019

Des archives de 1934 révèlent Le petit chaperon rouge de l’an 2000

Publié le

Une photo en noir et blanc où l'on voit trois femmes debout et un homme assis qui regarde un livre.
Louis Bilodeau lors du lancement de son livre « Belle et grave » à l’école Reboul à Hull, 1963.   Photo : BAnQ Gatineau, fonds Champlain Marcil (P174, S1, D32218). Photographe : Champlain Marcil

Saviez-vous que la famille du comédien Emmanuel Bilodeau habitait en Outaouais dans les années 1930? Son père Louis Bilodeau, alors adolescent, écrivait même dans un petit journal familial où il a réinventé, en 1934, l'histoire d'un petit chaperon rouge de l'an 2000.

Le comédien Emmanuel Bilodeau est issu d’une famille où la littérature occupe une place bien importante. Son grand-père Ernest Bilodeau était bibliothécaire parlementaire et l’on pouvait également lire ses écrits dans divers journaux. Sa femme, Juliette Madore, était la nièce de l’écrivain Louis Fréchette.

Portrait en noir et blanc d'un homme portant la moustache
Portrait d’Ernest Bilodeau, date inconnue   Photo : BAnQ Gatineau, fonds Ernest Bilodeau (P126, S1, D1). Photographe : Albert Dumas.

Installée dans la capitale nationale, la petite famille se crée un petit journal littéraire entre 1933 et 1940 dans lequel ils consignent des poèmes, des écrits, des chansons et même une forme de bande dessinée, un format peu répandu à l’époque. Leur fils Louis signe plusieurs textes sous le pseudonyme Ulois de Labiou.

Une bande dessinée faite à la main par un adolescent.
« Comment Rond Carré devint fou » (1934), par Louis Bilodeau alias Ulois de Labiou   Photo : Journal littéraire de la famille Bilodeau, 1933-1940. BAnQ Gatineau, fonds Louis Bilodeau (P119, S1)

C’est sous le pseudonyme Ulois de Labiou que leur fils Louis a réécrit l’histoire du petit chaperon rouge d’une façon bien particulière : en la situant dans les années 2000. Imaginant des avions comme moyens de transport et des personnages communiquant entre eux par des téléphones installés d’une pièce à l’autre de la maison, presque comme les textos aujourd’hui, l’adolescent de l’époque avait-il vu juste?

Une page rédigée à la main en lettres cursives en 1934
« Le Petit Chaperon rouge moderne (En l’an 2000) », écrit en 1934 par Louis Bilodeau   Photo : Journal littéraire de la famille Bilodeau, 1933-1940. BAnQ Gatineau, fonds Louis Bilodeau (P119, S1)

Voici un pan de l’histoire de Louis Bilodeau, auteur de Belle et grave (Éditions Beauchemin, 1963) qui allait, quelque part entre les écrits, devenir le papa d’Emmanuel.

Le comédien Emmanuel Bilodeau sera de passage à l'émission <i>En direct de l'univers</i> le samedi 24 mars.
Le comédien Emmanuel Bilodeau sera de passage à l'émission En direct de l'univers le samedi 24 mars. Photo : Radio-Canada

Il est possible de consulter cette histoire, les archives associées, ainsi que d’autres archives dans le fonds Louis Bilodeau et le fonds de son père, Ernest Bilodeau, qui se trouvent à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Gatineau.

Chargement en cours