Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du lundi 5 septembre 2016

Serge Bouchard : l'anthropologue raconteur d'histoires

Publié le

L'auteur et anthropologue Serge Bouchard dans nos studios
L'auteur et anthropologue Serge Bouchard dans nos studios   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Deux livres de l'anthropologue, auteur et animateur Serge Bouchard figurent sur le liste des incontournables 2016. Marie-Louise Arsenault l'a rencontré en public dans le cadre de l'émission Les incontournables : portraits d'auteurs pour parler de son enfance, de l'avenir des minorités culturelles et de sa passion pour... les camions.

Une enfance bercée d'histoires
Serge Bouchard est né en 1947, « sur un coup de tonnerre », selon sa mère, et a grandi dans Pointe-aux-Trembles, près du fleuve et des raffineries. Son père était un « fabuleux menteur ». Ce chauffeur de taxi devenu camionneur lui a ainsi longtemps fait croire qu'on pouvait croiser des ours sur le mont Royal, ou encore que les frères Bouchard allaient à l'école à tour de rôle parce qu'il n'y avait pas assez de pantalons pour tous. Sa mère, chose rare à l'époque, était féministe, communiste, athée et farouchement anticléricale. Une « grande femme autodidacte » qui lisait beaucoup et obligeait les enfants à lire.

La passion de l'anthropologie
Très jeune, Serge Bouchard développe une passion pour l'anthropologie, qu'il définit plus comme un état d'esprit et une culture que comme une science. Selon lui, « il en faudrait dans toutes les écoles. » Pourtant, quand on lui demande à quoi sert l'anthropologie, il répond « à rien, et c'est sa vertu première. »

L'appel du nord
En 1969, à 22 ans, Serge Bouchard part en voyage et fait la connaissance des Innus de Mingan. Il tombe littéralement amoureux de cette culture et sera l'un des premiers à s'exprimer dans les médias sur la situation des peuples autochtones, auxquels il a consacré son mémoire de maîtrise. Pour son doctorat, il choisit d'étudier le mode de vie des camionneurs au long cours : pour lui, la route et la distance sont une signature nord-américaine, et la promesse d'un voyage intérieur. Depuis, il a aussi écrit sur les villages, les pays, la nature et les animaux, et prépare une suite au Temps des mammouths laineux, qui paraîtra cet automne.

La diversité culturelle en péril
Serge Bouchard est pessimiste quant à l'avenir de la société québécoise. Qu'est-ce que les petites sociétés, les petits peuples, vont devenir? Heureusement, quand le pessimisme prend le dessus, Serge Bouchard se dit qu'à chaque génération, les êtres humains trouvent des solutions, et savent rebondir et créer.

Chargement en cours