Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animateur Stéphane Garneau
Audio fil du vendredi 30 mars 2018

50 ans de Céline Dion : la diva se raconte à travers les archives de Radio-Canada

Publié le

Céline Dion a chanté au Centre Bell le 31 juillet 2016.
Céline Dion, en juillet 2016, lors d'un concert au Centre Bell   Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Née le 30 mars 1968, la chanteuse Céline Dion célèbre aujourd'hui ses 50 ans. Pour rendre hommage à la diva québécoise, qui a réussi l'exploit si rare de durer dans un monde éphémère, l'émission Les grands entretiens propose un portrait de l'artiste à l'aide des archives de Radio-Canada. Il s'agit d'un véritable voyage dans le passé, où la chanteuse expose, au gré du temps, sa vision de la vie, de la chanson et de sa carrière.

En 1981, à l’aube de ses 14 ans, au micro de Pierre Paquette et Renée Larochelle à l’émission La vie quotidienne, elle dit :

Je ne veux pas seulement chanter. Je veux faire de la comédie musicale. Ç'a toujours été mon rêve et j’espère que ça va se réaliser un jour.

Céline Dion, en 1981
Céline Dion reçoit un Félix en octobre 1983 à Montréal.
Céline Dion en octobre 1983, à Montréal Photo : La Presse canadienne

En 1987, à 19 ans, à l’émission Plein nord :

Un samedi de rêve? Être invitée dans un bal masqué. Je n’ai jamais participé à un bal masqué. Les robes d’époque, les perruques avec des boudins blancs, blonds, avec des masques [et] une salle immense où on peut danser des valses, j’aimerais ça. Être la reine du soir, être la reine d’un soir.

Céline Dion, en 1987

En 1988, à 20 ans, au micro de Daniel Guérard et Gérard-Marie Boivin à l’émission Il fait toujours beau quelque part :

Quand les gens m’imitent, je pense que c’est parce qu’ils m’aiment. […] Moi, ça me fait plaisir. C’est signe que je suis connue. […] Quand je pleure, ce n’est pas du fake. Je tiens à le dire, en passant. Quand je chante une chanson et que je pleure, c’est parce que vraiment, je la ressens et je la vie.

Céline Dion, en 1988
La chanteuse a refusé, en 1990, le trophée dans la catégorie de l'artiste anglophone de l'année au gala de l'ADISQ.
Céline Dion, en 1990, au gala de l'ADISQ, où elle avait refusé le trophée dans la catégorie de l'artiste anglophone de l'année. Photo : La Presse canadienne/Ryan Remiorz

En 1995, à 27 ans, au micro de Louise Chartrand à l’émission Multipiste :

Quand j’étais plus jeune, je ne voyais pas le danger, la méchanceté, le danger des choses. Je ne voyais pas vraiment ce qui arrivait. J’étais comme dans les nuages, complètement. Aujourd’hui, c’est toujours un conte de fées, mais je sais qu’il y a du travail derrière ça. J’ai peut-être la tête dans les nuages, mais j’ai les deux pieds sur terre.

Céline Dion, en 1995
Céline Dion et René Angelil unissent leur destinée.
Céline Dion et René Angelil se sont mariés en décembre 1994 à Montréal. Photo : La Presse canadienne/RYAN REMIORZ

En 2004, à 36 ans, au micro de Marie-France Bazzo à l’émission Indicatif présent :

J’ai fait le tour du globe. J’ai fait des choses extraordinaires. Je suis très fière de ma carrière et, surtout, d’avoir su rester la même personne, avec les mêmes valeurs, parce que c’est sûr que j’aurais pu perdre la carte à plusieurs reprises, perdre la boule à plusieurs occasions. C’est facile. […] J’ai eu beaucoup de chance d’être bien entourée.

Céline Dion, en 2004

En 2007, à 39 ans, au micro de Monique Giroux à l’émission Fréquence libre :

Les gens peuvent peut-être penser que je suis maintenant au sommet de la gloire et que j’ai atteint les buts que je m’étais fixés : c’est vraiment le contraire. Moi, j’ai vraiment débuté ma carrière et ma vie au top niveau. […] Ensuite, à chaque étape de ma vie, avec le temps, j’ai descendu ces marches, et je peux vous dire aujourd’hui, presqu’à l’âge de 40 ans, que le meilleur reste à venir et que je suis maintenant ancrée au sol. Je suis maintenant en bas de l’échelle et pour moi, c’est ça le succès.

Céline Dion, en 2007

En 2008, à 40 ans, au micro de Jean-Pierre Ferland à l’émission Écoute pas ça :

Je ne triche pas. Je ne suis pas une tricheuse. Je suis vraie. Je suis un livre ouvert. […] Je chante parce que c’est un moyen d’expression; c’est mon moyen de communication. C’est de l’amour. J’ai tellement été aimée que je dois le remettre en retour.

Céline Dion, en 2008
Céline Dion chante en compagnie de Jean-Pierre Ferland et Ginette Reno.
Céline Dion a chanté avec Jean-Pierre Ferland et Ginette Reno le 22 août 2008, à Québec, pour le 400e anniversaire de la ville. Photo : La Presse canadienne/Jacques Boissinot

Chargement en cours