•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fanny Britt, la dramaturge qui aime l’humain

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Fanny Britt, la dramaturge qui aime l’humain

Elle sourit au micro.

L'autrice et dramaturge Fanny Britt

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Marie-Louise Arsenault a rencontré Fanny Britt le 7 octobre 2020 à Plus on est de fous, plus on lit! La dramaturge, traductrice et autrice revient sur son enfance, marquée par un amour indéfectible des livres. C'est d'ailleurs la découverte à un jeune âge des sœurs Brontë qui lui a permis de s'assumer pleinement. Elle nous parle également chansons qui la ravissent, de son dernier roman, Faire les sucres et des mots qui la définissent.

Faire les sucres
Résumé de l'éditeur : L'argent ne fait pas le bonheur, paraît-il, mais ne donne-t-il pas l'occasion de s'arrêter, de « penser à soi »? Comment ne pas voir l'absurdité de cette affirmation, « penser à soi », comme si ce n'était pas ce que nous faisons déjà la majorité du temps? Dans ce roman choral sur la dislocation progressive d'un couple, Fanny Britt creuse sans merci la question de nos privilèges.

Fanny Britt est née à Amos le 3 août 1977 et a grandi à Montréal. Elle a écrit des dizaines d’œuvres théâtrales telles que Honey Pie, La corde au cou, Bienveillance ou Hurlevents. Ses essais, comme Les tranchées et Les retranchées, explorent des thèmes tels la maternité, la famille, le féminisme et l’amour.

Montage du visage de Fanny Britt au micro de Radio-Canada, accompagné de la citation : « C'est galvanisant d'écrire pour des acteurs, ça console de la solitude de l'écriture. »

Fanny Britt

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi