•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

La musique, le pays d’origine de Catherine Major

Catherine Major au studio 12.

Catherine Major

Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

L'auteure-compositrice-interprète Catherine Major est drôle et sombre à la fois, dynamique et inquiète, minutieuse et hyperactive. Mère de quatre enfants et créatrice de cinq albums, elle a pris le temps de venir parler de sa carrière avec l'animatrice Monique Giroux. Les deux se connaissent depuis 25 ans, car elles ont été voisines, et Monique Giroux entendait Catherine Major répéter ses gammes, ce que la petite détestait. « J'ai besoin de vivre des émotions », plaide la chanteuse.

Dans les années 1940, sa grand-mère Yolande a brièvement courtisé Félix Leclerc, alors qu’ils jouaient au théâtre ensemble. « Il a écrit Notre sentier pour elle », raconte Catherine Major. Ô hasard, son oncle, François Dompierre, a créé les arrangements pour cette chanson plus tard. Il est le frère de sa mère, Jacinthe, qui a également joué assidûment du piano. « Je pense qu’il y a un talent musical dans cette famille », affirme la chanteuse.

D’ailleurs, Catherine Major a commencé à apprendre à lire et à écrire la musique avant d’apprendre à lire. Par la suite, elle a étudié en musique jusqu’à l’université, « dans le but d’apprendre ce qu'[elle] aimait le plus ».

Montage du visage de Catherine Major accompagné de la citation : « Mon père m’a toujours dit "Vas dans ce que tu veux, fais ce que tu veux, mais fais le bien". »

Catherine Major

Photo : Radio-Canada

Après cinq albums, Catherine Major ne tient encore rien pour acquis : « Ma carrière – je déteste ce mot – se passe d’une belle façon. Famille et carrière sont entremêlées. Quatre enfants, ce n'est pas si commun que ça quand on a une carrière de front. C’est quelque chose qui est très important pour moi, la famille. »

Aujourd’hui, la chanteuse est reconnaissante envers les diverses rencontres musicales que la vie lui a apportées, dont des collaborations avec Éric Lapointe et Diane Dufresne, et la composition pour des spectacles de danse et pour des films. « Tout ça est connecté à mon désir de faire de la musique, et je trouve ça chouette, mais depuis le mois de mars, je ne sais plus où je m’en vais », confie Catherine Major à Monique Giroux. Malgré tout, la chanteuse a lancé Carte mère, son plus récent album, en plein confinement. « Je ne trouve pas que c’est une période qui est inspirante », affirme celle qui, pour créer, a besoin de contacts humains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi