•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Laure Adler, l'intellectuelle qui raconte l'histoire des autres

Laure Adler sourit à la caméra.

Laure Adler

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Laure Adler a vécu une enfance paradisiaque en Guinée à côtoyer une nature verdoyante, à nager dans l'Atlantique et à s'érafler les genoux en grimpant aux arbres. Même si elle a passé la majeure partie de sa vie dans l'Hexagone, l'intellectuelle française se sent toujours foncièrement Africaine. Elle raconte à Marie-Louise Arsenault son parcours atypique, ses rencontres inoubliables, et se prononce sur le mouvement #MoiAussi et #BalanceTonPorc.

L'Afrique, mon amour

Laure Adler est née le 11 mars 1950 à Caen, en France. La même année, ses parents déménagent à Conakry, en Guinée. Elle en garde des souvenirs heureux qui la font plonger constamment dans une nostalgie rêveuse. « En aucun cas, je me sens comme une Blanche. […] Mon corps s’est construit sensoriellement par les odeurs de l’Afrique », dit-elle.

En 1958, alors que la révolution d’indépendance de la Guinée bat son plein, elle part avec toute sa famille à Abidjan, en Côte d’Ivoire. En 1967, elle revient définitivement en France, une transition douloureuse pour celle qui était habituée à gambader dans la savane africaine.

La culture avec un grand C

Virée du lycée à trois reprises pour manque de discipline, Laure Adler a tout de même réussi à poursuivre ses études en philosophie. Aidée par un professeur qui avait foi en ses talents, elle obtient une maîtrise en philosophie et un doctorat en histoire. En 1974, elle intègre la grande équipe de France Culture et crée des émissions cultes telles que Les nuits magnétiques. En 1999, elle troque le poste de productrice pour celui de directrice et chamboule la structure de cette institution autrefois conservatrice.

La biographe et l'animatrice

On voyage à l’intérieur de soi et on se met en cause quand on raconte l’histoire des autres.

Laure Adler

En 1998, Laure Adler publie une biographie remarquée de Marguerite Duras, une écrivaine qu’elle idolâtre énormément. Plus récemment, c’est l’histoire fascinante de la pionnière du design Charlotte Perriand qu’elle raconte dans un essai biographique publié le 4 novembre 2019. Aussi animatrice, on peut l'écouter du lundi au jeudi de 20 h à 21 h à son émission L’heure bleue sur France Inter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi