•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Madeleine Careau : une carrière exceptionnelle en culture

Madeleine Careau parle à une personne.

Madeleine Careau, chef de la direction de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM)

Photo : Radio-Canada

« Je n'ai jamais sollicité un emploi de ma vie », affirme la cheffe de la direction de l'Orchestre symphonique de Montréal, Madeleine Careau, au sujet de sa carrière. Après des études en science politique à l'Université Laval, elle s'intègre rapidement dans le domaine de la culture, d'abord à l'Orchestre symphonique de Québec (OSQ), ensuite au Festival d'été de Québec. En 1979, elle fonde l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ). Francis Reddy explore, en compagnie de Madeleine Careau, cette carrière extrêmement riche.

Tout commence lorsqu’une jeune Madeleine Careau vend des billets à Québec pour des spectacles des Grands Ballets canadiens. « J’aime beaucoup vendre. […] J’ai vendu des billets toute ma vie. J’adore ça, vendre des billets encore aujourd’hui », affirme-t-elle. Elle obtient par la suite le poste de responsable des relations publiques pour l’Orchestre symphonique de Québec, et par la suite, elle travaille au Festival d’été de Québec, dans ce cas à titre de bénévole. C’est là qu’elle fait la rencontre de nombreux producteurs du domaine de la musique. Ces derniers sont insatisfaits de leur représentation au ministère de la Culture, et ils veulent fonder une association de producteurs pour défendre les intérêts de l’industrie. L’ADISQ voit alors le jour, et Madeleine Careau produit les cinq premiers galas pour la télévision.

Après cinq ans à ce poste, elle devient tour à tour cheffe de cabinet du ministre de la Culture Clément Richard, directrice de la programmation de Télévision Quatre-Saisons, productrice du premier Gala des prix Gémeaux, agente de Luc Plamondon et directrice du Festival Juste pour rire.

Depuis 2000, Madeleine Careau préside à la destinée de l’OSM. Elle connaissait le milieu de la musique classique, mais pas le fonctionnement interne d’un orchestre, et elle était loin de soupçonner l’ampleur de la tâche qui l’attendait. Après le départ de Charles Dutoit, en 2002, Madeleine Careau a dirigé le processus de sélection qui a amené le chef d’orchestre Kent Nagano pour de bon à Montréal, en 2006.

Un homme aux cheveux longs regarde vers sa gauche en souriant.

Kent Nagano, qui a fait ses débuts à l'OSM en 1999, quitte son poste de directeur musical cette année.

Photo : Getty Images / Johannes Simon

« Je crois à la vertu du travail », déclare cette travailleuse infatigable qui a eu énormément de chance dans sa vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi