•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Didier Lucien, l’amoureux du jeu et du cirque

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au samedi de 3 h à 4 h

Didier Lucien, l’amoureux du jeu et du cirque

Un homme portant des lunettes sourit à la caméra.

Didier Lucien

Photo : Mathieu Dumontier

Il est le Bob Dieudonné Marcellin de la série culte Dans une galaxie près de chez vous, mais Didier Lucien est également metteur en scène au théâtre et au cirque, mime et musicien à ses heures. « J'avais une capacité à rêvasser, à inventer des mondes. La science-fiction pour moi était une échappatoire » raconte-t-il à Franco Nuovo sur son enfance dans une famille québécoise d'origine haïtienne qui a déterminé sa carrière.

Didier Lucien fait la connaissance de Stéphane Crête à la maternelle, et les deux deviennent vraiment amis au secondaire lorsqu’ils font du théâtre ensemble. Les matchs d’improvisation suivent plus tard. Quant au théâtre, il apporte « un bonheur géant » à Didier Lucien.

Didier Lucien commence à travailler avant la fin de ses études, comme remplaçant de Germain Houde à la Ligue nationale d’improvisation (LNI), et part en tournée en Europe. Sa carrière décolle vraiment en 1992 lorsque Dominic Champagne l’embauche pour Cabaret neiges noires. « Il faut être là au bon moment à la bonne place », dit Didier Lucien sur ce « rêve ».

Du succès dans une certaine galaxie

Didier Lucien ne s’attendait pas au succès de la télésérie Dans une galaxie près de chez vous. « J’aimais l’idée de faire une émission pour les ados et de faire pas mal ce qu’on faisait en impro », affirme-t-il.

Lors d’une période professionnelle creuse, Didier Lucien s’est mis à écrire. « Je savais ce dont j’avais besoin sur scène. » C’est ainsi qu’est né Ai-je du sang de dictateur? Enquête sur soi-même, entre autres parce qu’il était tanné qu’on lui pose des questions sur ses origines haïtiennes.

Didier Lucien dans « Ai-je du sang de dictateur? »

Didier Lucien dans « Ai-je du sang de dictateur? »

Photo : Radio-Canada

Je fais ce que je peux faire. Si je me dis : "Il n’y a pas assez de Noirs dans les shows", eh bien, j’ai juste à le faire.

Didier Lucien

Un coup de foudre pour le cirque

En voyant un spectacle des finissants de l’école de cirque, il a éprouvé le désir de faire de la mise en scène. « Je voyais des choses, dans ma tête, qui n’étaient pas sur scène. Je me suis dit : "Si je veux les voir, il faut que je le fasse." »

J’ai eu un coup de foudre et j’ai eu envie de l’appliquer. […] C’est Noël quand je suis là [au cirque]. Ton imagination, tu peux la pousser tant que tu veux. Ils sont toujours capables de faire quelque chose que tu n’as pas imaginé.

Didier Lucien

L’acteur remarque que depuis quelques années, le théâtre intègre la diversité ethnique un peu plus. Par exemple, il a interprété le frère Marie-Victorin dans Camillien Houde, le p’tit gars de Sainte-Marie, au théâtre Espace libre, et il a pris les traits d’un des frères Lehman, des banquiers juifs, dans Chapitres de la chute, « sans problème », sans que le public s’en offusque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi