•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nicole Bordeleau : le yoga pour changer sa vie et celle des autres

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au samedi de 3 h à 4 h

Nicole Bordeleau : le yoga pour changer sa vie et celle des autres

la femme sourit.

Nicole Bordeleau

Photo : Radio-Canada / François Lemay

Lorsque Nicole Bordeleau était chroniqueuse de mode à Salut Bonjour, à TVA, il y a plusieurs années, Pénélope McQuade était tombée sous son charme. Aujourd'hui, la vie de Nicole Bordeleau a bien changé. Elle possède une école de yoga, YogaMonde, qui est reconnue à travers le monde, de grands penseurs comme Matthieu Ricard et Frédéric Lenoir la connaissent et ses livres remportent beaucoup de succès. Retour sur le parcours marquant et sur les nombreuses vies de la populaire professeure de yoga.

Une naissance dans un mensonge

Nicole Bordeleau vient au monde alors que ses parents partagent un lourd secret : un an avant sa naissance, le 28 septembre 1957, ils ont eu un garçon, conçu hors mariage, qu’ils ont donné en adoption. Nicole Bordeleau apprendra la vérité seulement à 35 ans.

Son enfance et son adolescence sont difficiles. Nicole Bordeleau vit cette dernière à cent à l’heure, avec beaucoup d'excès et de fougue, mais aussi « en quête de toujours ressentir plus, de toujours aller plus loin ».

Elle est double, cette quête, parce que dès l’enfance, je vais avoir ce besoin de spiritualité, de silence, de refuge dans les bibliothèques et dans les églises, mais aussi ce besoin de sensations très fortes que je vais trouver à travers la drogue.

Nicole Bordeleau

Après un épisode particulièrement excessif, Nicole Bordeleau prend conscience de la gravité de la situation : « Tout mon être a été saisi. […] Mes sens, qui étaient toujours en hypervigilance et en survie, se sont apaisés assez pour que je puisse prendre conscience, m’incarner », raconte-t-elle à propos de ce moment charnière de sa vie. Une amie la ramène en Abitibi et c’est à ce moment que son père lui avoue qu’il n’a pas la force de se libérer de son alcoolisme, mais qu’elle, elle l’aura. « J’ai senti ça comme une élévation. Ça va me sauver la vie. »

Le 15 juillet 1996, sa vie s’écroule lorsqu’elle apprend qu’elle souffre de l’hépatite C. « Je suis littéralement tombée à genoux », raconte-t-elle. Aucun remède n’existe à l’époque. Elle se demande pourquoi. Un premier médicament est dévastateur pour son corps. Hélène, sa conjointe, est à ses côtés. « Je pense qu’on devrait prescrire avant toute chose l’amour comme médicament », dit-elle d'un ton assuré.

La renaissance par le yoga

Nicole Bordeleau doit s’occuper de l’anxiété et du stress engendrés par cette maladie et commence à faire du yoga. Après 10 ans de pratique assidue, elle se fait dire par un professeur qu’il lui manque l’essentiel : la compassion et la bienveillance envers elle-même. « Je vais découvrir qu’à travers la vulnérabilité se trouve une immense force d’admettre que j’avais peur, que j’avais fait des mauvais choix », explique-t-elle.

Une femme assise sur une estrade parle avec un micro devant des gens.

Nicole Bordeleau en conférence

Photo : Facebook/Nicole Bordeleau

En plus, elle comprend qu’elle doit partager sa spiritualité et non la garder pour elle-même. Nicole Bordeleau est ainsi très présente sur les réseaux sociaux et occupe aussi un important espace médiatique avec ses livres de yoga, notamment Vivre, c’est guérir, et un roman.

Depuis le 24 septembre 2014, elle est guérie de son hépatite C. « Ça a été un moment miraculeux. » Depuis, Nicole Bordeleau appelle tout le monde à se réinventer chaque jour, à « avoir une nouvelle vie à l’intérieur de notre même vie ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi