•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Catherine Potvin, la biologiste tropicale experte des changements climatiques

Catherine Potvin au micro.

La biologiste de l'Université McGill Catherine Potvin

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Sa voix et son visage sont connus depuis le lancement en 2018 du Pacte pour la transition. La biologiste Catherine Potvin, professeure au Département de biologie à l'Université McGill, est une spécialiste du climat et de l'écologie tropicale. « Assez rapidement dans ma carrière, je me suis mise à me pencher sur les solutions aux changements climatiques », révèle celle qui a fait sa thèse dans les années 1980 sur ce sujet et que rencontre l'animatrice Sophie-Andrée Blondin.

« Ça fait longtemps que je pense que les chercheurs devraient travailler avec les artistes, parce que les artistes peuvent parler au cœur, et les chercheurs à la raison », déclare Catherine Potvin au sujet de son implication dans le pacte, qui invite les citoyens à s’engager à diminuer leur empreinte carbone.

Le Panama comme terrain

Dans les tropiques, les plantes poussent plus vite, ce qui constitue un terrain de jeu propice pour la recherche de solutions envers les changements climatiques. Catherine Potvin a choisi le Panama parce que ce pays est la rencontre de deux continents, qu’il contient des espèces d’Amérique du Nord et du Sud, et que 40 % de sa forêt primaire est encore intacte.

Un homme tient un pinceau près du bras d'un autre homme dont le torse et les bras sont recouverts de peinture bleue.

Le torse et les bras d’un Embera sont recouverts de la peinture naturelle bleue de cette ethnie du Panama.

Photo : Getty Images / LUIS ACOSTA

En 1993, la chercheuse a eu un coup de cœur pour le peuple embera et pour la forêt du Darién, « la seule zone de l’Amérique sans accès routier », où des arbres géants de trois mètres et des perroquets aras, une espèce en voie de disparition, fourmillent.

Cette rencontre a redéfini mes relations avec les peuples autochtones.

Catherine Potvin, biologiste

La scientifique insiste longuement sur les liens étroits entre la forêt et le carbone. Les changements climatiques se manifestent par une augmentation du dioxyde de carbone. Pourtant, les plantes s’en alimentent et il est aussi l’élément constituant le tronc d’un arbre. La forêt sort et emmagasine le carbone, « elle est un élément très important de la régulation du climat mondial », explique Catherine Potvin.

La biologiste a également compris la nature du partenariat entre la forêt et les gens qui la peuplent. Pendant sept ans, elle a même été la voix du Panama dans les négociations de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Catherine Potvin est une des artisanes de la politique internationale de forêt dans le cadre de la lutte aux changements climatiques.

On est dans une course contre le temps. Il faut qu’on réussisse à accélérer la transformation, assez vite, pour que les écosystèmes continuent à nous aider comme ils le font, et ne commencent pas à se retourner contre nous en émettant du carbone au lieu d’en capter.

Catherine Potvin, biologiste

De science et de musique

Dotée d’un esprit curieux et très scientifique, Catherine Potvin éprouve également une passion pour la musique depuis son enfance, et a d’ailleurs complété un baccalauréat en musique, en chant classique. « Beaucoup de scientifiques sont aussi de bons musiciens. La multiplicité des intérêts, c’est juste bon, ça t’ouvre l’esprit », affirme-t-elle en révélant qu’elle a adopté la technique de l’enregistrement des sons de la forêt pour vérifier la possible relation entre le nombre d’espèces et le son.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi