•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anaïs Barbeau-Lavalette : la terre, son terrain de jeu

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Anaïs Barbeau-Lavalette : la terre, son terrain de jeu

Audio fil du lundi 20 février 2017
Anaïs Barbeau-Lavalette

Anaïs Barbeau-Lavalette

Photo : André Turpin

« Petite, je voulais être fermière ou princesse. » Aujourd'hui, Anaïs Barbeau-Lavalette s'identifie davantage comme cinéaste. Pour cet entretien avec Marie-France Bazzo, on lui a demandé de choisir trois mots qui la définissent. Sa réponse? Terrienne, libre et ensemble. Celle qui est aussi romancière choisit ces mots en raison de ses nombreux voyages et de ses documentaires, mais surtout, de son besoin d'établir un dialogue et de créer avec les enfants.

Son travail avec les enfants
« Je suis bien avec les enfants. J’aime ce côté no bullshit des jeunes. » Anaïs Barbeau-Lavalette a beaucoup travaillé avec ces derniers, souvent dans des contextes de crise humanitaire ou de pauvreté. Elle croit qu’elle aurait aussi pu être travailleuse sociale, parce qu’elle se sent bien et utile quand elle entre en interaction avec eux.

Trois mots qui la définissent

Terrienne : « Je me sens vivante quand je suis en lien avec la nature, avec l’odeur de la terre mouillée. Je reconnais l’odeur de ma terre. J’ai besoin d’être en contact avec mon pays par son paysage, par sa terre. Je me sens bien et complètement moi quand je suis liée au territoire. »

Libre : « J’ai un vol d’outardes tatoué sur l’omoplate. Il y a quelque chose dans l’envol, dans la possibilité de s’envoler, de faire ce que je veux quand je le veux, qui est profondément ancré [en moi] et qui reste important. »

Ensemble : « C’est la ligne directrice de ma vie : concilier "libre" et "ensemble". Ensemble, ce n’est pas que la famille, ce sont les amours, les amis, les rencontres que je multiplie et que j’aime cultiver. J’aime penser qu’on peut être profondément libre et profondément ensemble. »

Citation d'Anaïs Barbeau-Lavalette : Je suis gourmande d'amour et de lumière.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Citation d'Anaïs Barbeau-Lavalette

Photo : Radio-Canada

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi