•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Geneviève Schmidt, une vie consacrée au jeu

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Geneviève Schmidt, une vie consacrée au jeu

Une femme blonde vêtue de noir parle devant un micro orange.

La comédienne Geneviève Schmidt.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

On l'a vue à la télévision dans Unité 9 et District 31, au cinéma dans Menteur et La chute de l'empire américain, et au théâtre dans des pièces mises en scène par Denise Filiatrault, René Richard Cyr et Mani Soleymanlou. La carrière de Geneviève Schmidt est bel et bien en ébullition depuis quelques années. Franco Nuovo nous fait connaître une actrice à l'immense talent qui baigne dans ce milieu depuis son enfance.

Petite, Geneviève Schmidt ne savait pas qu’elle deviendrait comédienne, mais à 6 ans, son père, Jacques, un homme d’affaires, achète le Théâtre des Cascades. Toute la famille y travaille. Geneviève Schmidt s’occupe du personnel et des actrices et acteurs, et à 10 ans, de la régie de plateau.

Geneviève Schmidt commence sa formation théâtrale au Cégep Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse, en interprétation, mais est renvoyée du programme à 18 ans. Au lieu de se morfondre de cet échec, elle fonde, en 2000, une compagnie de théâtre, La Société Richard III. Par la suite, elle intègre le Théâtre PÀP, dirigé à l’époque par René Richard Cyr et Claude Poissant, où elle multiplie les fonctions : chauffeuse pour les comédiens, directrice de tournées et directrice de plateau.

Jessica Poirier

Geneviève Schmidt dans le rôle de Jessica Poirier dans Unité 9

Photo : Aetios Productions / Véro Boncompagni

Les hasards de la vie amènent Geneviève Schmidt à donner la réplique à des amis qui auditionnent à l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal. Les enseignants présents à l’audition lui offrent de joindre l’école, mais elle refuse. Le même manège se produit l’année suivante, et elle accepte cette fois.

La percée avec Unité 9

Depuis la fin de sa formation théâtrale en 2008, Geneviève Schmidt multiplie les rôles. Son succès à l’écran coïncide avec des moments difficiles vécus durant sa trentaine, dont la mort de son père en 2017 des suites de l’alzheimer. « Le jeu a été un exutoire. […] Malgré moi, j’ai mis beaucoup de douceur et de fragilité dans ce rôle », affirme la comédienne, qui s’estime chanceuse d’avoir eu son premier rôle important à la télévision dans Unité 9.

J’étais très franche avec moi-même dans le jeu d’Unité 9, parce que je savais que je vivais des choses extérieures très difficiles pour moi. Je pense que mon jeu a été bonifié là-dedans.

Geneviève Schmidt

À 41 ans aujourd’hui, Geneviève Schmidt souhaite que sa quarantaine soit beaucoup plus positive. Chose certaine, elle est toujours aussi occupée, puisqu’elle joue dans cinq ou six téléséries en même temps depuis deux ans. « J’ai environ 35-75 pages à apprendre tout le temps », précise-t-elle. Son rôle le plus en vue ces jours-ci est celui de Nancy Riopelle dans District 31, une mère dont l’enfant a été happé par la voiture d’un policier au cours d’une poursuite.

La femme est assise et pensive.

Geneviève Schmidt dans le rôle de Nancy Riopelle dans District 31

Photo : Aetios productions

« Si je n’avais pas été bonne, je n’aurais pas la carrière que j’ai », dit-elle, en ajoutant qu’il faut faire des efforts pour tracer son propre chemin. De plus, si demain tout s’arrêtait, Geneviève Schmidt ferait autre chose sans trop de problèmes.

Pour la suite de sa carrière, Geneviève Schmidt est ambitieuse sans être carriériste. Et en 2020, elle a « de très beaux projets en cinéma », dont un à l’étranger, qu’elle révèle sans donner plus de précisions. D’un point de vue plus personnel, elle désire consacrer plus de temps à ses amis, à des plaisirs simples ainsi qu’à sa vie amoureuse.

Montage du visage de Geneviève Schmidt au micro de Radio-Canada, accompagné de la citation : « J’ai des amis de tous âges confondus et ils ont toujours un cœur d’enfant. C’est important pour moi. »

L'actrice Geneviève Schmidt

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi